Face au "mépris" du PS et cdH pour la culture, le MR et Ecolo entendront seuls le secteur

11/06/15 à 18:08 - Mise à jour à 18:08

Source: Belga

La majorité PS-cdH au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxlles et l'opposition tant MR qu'Ecolo ont croisé le fer jeudi en commission Culture. En cause: une demande d'audition "urgente" du secteur socio-culturel auprès du Parlement pour informer les députés des difficultés, financières notamment, qu'il rencontre.

Face au "mépris" du PS et cdH pour la culture, le MR et Ecolo entendront seuls le secteur

Joëlle Milquet, vice-présidente de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ministre de l'Éducation, de la Culture et de l'Enfance. © Belga

Pour les députés Ecolo et MR, il convenait pour la commission d'entendre ces doléances rapidement, en tout cas avant la prochaine trêve estivale parlementaire et l'adoption, mi-juillet, de l'ajustement budgétaire 2015.

La majorité PS-cdH, arguant d'un agenda parlementaire fort chargé dans les semaines à venir, a plutôt défendu le renvoi de cette audition après les vacances parlementaires, en septembre.

En l'absence de consensus, et pour mettre un terme à une discussion qui tournait doucement à l'aigre, la commission a finalement mis la question au vote. Sans surprise, majorité contre opposition, la demande d'audition "urgente" a été renvoyée à septembre, au grand dam de l'opposition MR-Ecolo.

Dans un communiqué conjoint - une initiative suffisamment inhabituelle pour être soulignée -, Ecolo et le MR ont annoncé jeudi après-midi qu'ils organiseraient leurs propres auditions du secteur dans les locaux du Parlement.

Aucune date n'a toutefois encore été arrêtée, mais celle-ci devrait logiquement intervenir avant la mi-juillet.

"Nous demandons que ces secteurs puissent être entendus, publiquement. Que des réponses soient apportées et que les décrets soient respectés, notamment d'un point de vue budgétaire", insiste Christos Doulkeridis, chef de groupe Ecolo.

"L'attitude de la majorité est lamentable"

"Ce mépris à l'égard des représentants du secteur socio-culturel et de l'éducation permanente est inacceptable", abonde le groupe MR. "Quant à l'argument du peu de séances de commission restant d'ici la fin de la session parlementaire, il ne tient tout simplement pas! En effet, rien n'empêche la commission Culture de prévoir une séance supplémentaire afin d'auditionner ces personnes et ceci est d'autant plus important que, dans son courrier, le secteur demande expressément à pouvoir être entendu 'au plus vite'. L'attitude de la majorité PS-cdH est lamentable! ".

Selon l'opposition MR-Ecolo, le malaise est grand dans le monde culturel depuis l'arrivée en fonction de Joëlle Milquet à ce portefeuille, les secteurs socio-culturels étant "dans l'incertitude la plus totale", selon eux.

"Tous ces ces secteurs dépendent de décrets qui ont été adoptés quand les socialistes étaient à la culture", poursuit M. Doulkeridis. "Aujourd'hui, la ministre Milquet semble avoir l'ambition de tout détricoter, et cela semble leur faire ni chaud, ni froid. Le PS a définitivement lâché la culture".

Olivier Maroy (MR) se dit, lui, consterné face à la "nonchalance de la majorité".

"Le secteur culturel appelle à l'aide et la majorité répond: 'Reportons cela en septembre!'", peste-t-il. "Bref, c'est le bronzage et les vacances d'abord...", selon lui.

Nos partenaires