Fabian Cancellara serein quant à son après carrière

10/11/16 à 15:11 - Mise à jour à 15:20

Source: Belga

(Belga) Fabian Cancellara s'est montré serein quant à son avenir, jeudi, lors de la présentation à Anvers du livre qui lui est consacré et qui marque la fin de sa carrière.

Fabian Cancellara serein quant à son après carrière

Fabian Cancellara serein quant à son après carrière © BELGA

Le champion suisse s'exprime volontiers sur les quelques kilos qu'il a déjà engrangés depuis sa retraite. "Ca me fait un peu peur de grossir. Pas que je doive rester aussi mince que Sven Nys, mais je dois quand même faire attention", plaisante-t-il. A contrario, un éventuel "trou noir" ne l'effraie pas. "Je me suis occupé de milliers de choses depuis les Jeux de Rio: sponsors, événements cyclistes, galas, ça n'arrête pas. Je suppose que mon agenda sera moins chargé dans quelques semaines et que j'aurai alors l'occasion de concrétiser certains projets, mais je ne veux pas en parler pour l'instant. Je vais par ailleurs certainement me remettre aux études dans le marketing sportif. Je peux déjà compter sur mon expérience de coureur, mais je veux aussi suivre des cours. C'est un aspect du sport qui me fascine. Mais avant tout, je compte disposer de temps pour ma famille et mes proches. Prendre mon agenda en mains et non plus le subir. Après 16 ans de haut niveau, au sein d'une équipe, je mérite bien un peu de liberté." De passage à Anvers, "Spartacus" a aussi donné son avis sur le prochain Tour des Flandres, dont il est triple vainqueur et qui s'élancera cette année de la Métropole. "Je ne suis pas trop favorable au changement, j'aime les traditions dans le cyclisme. Je comprends qu'il y a des intérêts économiques, mais le coeur du cyclisme flamand se trouve dans les Ardennes, en Flandre occidentale et orientale. Le départ de Bruges était unique et très émouvant à chaque fois. Néanmoins, j'étais présent pour le départ d'une étape du Tour de France à Anvers et nous avions reçu un accueil chaleureux. Je laisse une chance au changement, mais honnêtement, ma préférence va à Bruges." (Belga)

Nos partenaires