Explosions multiples en Thaïlande quelques heures après l'attaque à Hua Hin

12/08/16 à 05:04 - Mise à jour à 05:24

Source: Belga

(Belga) La Thaïlande a été frappée par plusieurs explosions vendredi matin dans différentes villes dont Hua Hin, douze heures après la première explosion qui y a été déclenchée, ainsi qu'une plage de la populaire station balnéaire de Phuket. Un premier bilan évoque au moins quatre morts.

Explosions multiples en Thaïlande quelques heures après l'attaque à Hua Hin

Explosions multiples en Thaïlande quelques heures après l'attaque à Hua Hin © BELGA

Vers 09h00 (04h00 HB), une nouvelle double explosion a eu lieu dans la station balnéaire de Hua Hin au sud de la capitale Bangkok faisant un mort et trois blessés, selon AFP. Un attentat, douze heures plus tôt, y avait déjà tué une vendeuse thaïlandaise et 21 blessés jeudi soir, dont une dizaine de touristes étrangers parmi lesquels trois Néerlandais, selon le média local The Nation. Une heure plus tôt, vers 08h05, une bombe a explosé à Phuket, sur la plage de Patong prisée par les touristes étrangers, blessant un chauffeur de taxi, selon la police citée par The Nation. Une double explosion a également eu lieu à ce moment à Surat Thani dans le sud du pays, tuant une Taïlandaise et blessant deux personnes. La première explosion a eu lieu devant la station de police maritime, peu après les célébrations liées à l'anniversaire de la reine, la seconde devant la station de police de Mueang Surat Thani. Enfin, la veille une explosion avait aussi retenti dans un centre commercial vers 15h00 à Trang, toujours au sud du pays, tuant une personne et faisant six blessés. Le suspect qui a déposé un sac contenant une bombe improvisée est recherché. Le chef de la junte militaire thaïlandaise a dénoncé vendredi une volonté de "semer le chaos", après une série de bombes, notamment dans une station balnéaire très touristique, alors qu'aucune revendication n'a suivi. "Les bombes sont destinées à semer le chaos", a déclaré le général Prayut Chan-O-Cha, au pouvoir depuis un coup d'Etat en 2014, dans une première réaction publique. (Belga)

Nos partenaires