Explosion de Schaerbeek: la difficile question du relogement

29/09/10 à 18:28 - Mise à jour à 18:28

Source: Le Vif

A Schaerbeek, les autorités s'activent pour trouver des logements temporaires aux familles sinistrées par l'explosion de samedi soir, rue Gaucheret.

Explosion de Schaerbeek: la difficile question du relogement

© Belga

Une dizaine de logements communaux seront occupés dès ce mercredi soir par quelques sinistrés de l'explosion survenue samedi dernier dans le quartier Gaucheret à Schaerbeek, a-t-on appris auprès de Cécile Jodogne, bourgmestre faisant fonction. "Ces logements sont fournis en gaz, en eau et en électricité", explique Cécile Jodogne.

La principale tâche des travailleurs sociaux est d'évaluer les situations et d'attribuer de façon adaptée les logements. Ils doivent également orienter les personnes sans séparer les familles, en tenant compte de l'état de leur habitation.

Dix autres logements ont également été trouvés par le Foyer schaerbeekois. Certains d'entre eux doivent encore être aménagés. La commune de Saint-Josse a offert trois logements. Woluwe-Saint-Lambert et Saint-Gilles ont également fourni leur aide. Les logements déjà aménagés l'ont été avec du mobilier d'appoint. Couvertures et lits de camp ont été fournis par la Croix-Rouge, et placés par les services sociaux dans les logements vides.

Depuis dimanche, le CPAS et le Foyer schaerbeekois ont déjà pu reloger 27 personnes sur le territoire schaerbeekois, dont des familles nombreuses composées parfois de sept personnes. Cent vingt-cinq personnes sont répertoriées comme habitant le périmètre de sécurité. Les logements trouvés pourront accueillir une septantaine de personnes pour une durée encore indéterminée. Celles-ci bénéficieront d'une convention précaire d'attribution pour les logements construits à vocation sociale. Cette convention sera temporaire pour ceux qui ne répondent pas aux critères d'attribution et définitive dans le cas contraire.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires