Explosion de la rue Léopold : un faux rapport à l'origine du drame ?

01/04/10 à 18:08 - Mise à jour à 18:08

Source: Le Vif

Un agent de l'Association liégeoise du gaz (ALG) a rédigé et transmis à sa hiérarchie un faux rapport à la suite d'une visite effectuée dans l'immeuble de la rue Léopold, à Liège, trois jours avant l'explosion de celui-ci, a indiqué jeudi Radio Contact dans son journal parlé de 17 h 30.

Explosion de la rue Léopold : un faux rapport à l'origine du drame ?

L'immeuble situé au numéro 18 de la rue Léopold, à Liège, avait été visité par une équipe de l'ALG pour une première alerte au gaz trois jours avant l'explosion, mais cette inspection ne s'est pas déroulée correctement, selon Radio Contact. L'agent, qui serait sous le coup d'une procédure disciplinaire, aurait en effet négligé son travail sur place et rédigé un faux rapport remis à sa hiérarchie, affirme la radio. Il n'aurait pas vérifié tous les étages de l'immeuble lors de son intervention.

L'agent a avoué les faits à sa hiérarchie et aux enquêteurs. Du côté de l'ALG, on précise toutefois qu'une autre équipe, travaillant en renfort, aurait, elle, bien réalisé le travail. Les enquêteurs vérifient à présent si cette négligence pourrait avoir un lien direct avec l'explosion du 27 janvier dernier. Cependant, d'après le chef de corps des pompiers de Liège, Jean-Marc Gilissen, il ne peut y avoir de rapport entre les deux alertes, car le taux de gaz enregistré trois jours avant le drame était bien en dessous du "seuil d'explosivité".

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires