Exhortation apostolique - François montre dans "Amoris Laetitia" un autre visage de l'Eglise

08/04/16 à 14:08 - Mise à jour à 14:08

Source: Belga

(Belga) 'Amoris Laetitia' (la joie de l'amour), l'exhortation apostolique dans laquelle le pape François résume les deux synodes consacrés à la famille, constitue pour l'évêque de Gand, Mgr Luc Van Looy, un véritable glissement pour l'Eglise. Selon celui qui a participé au synode de l'année dernière, le document montre un autre visage de l'institution ecclésiale.

Exhortation apostolique - François montre dans "Amoris Laetitia" un autre visage de l'Eglise

Exhortation apostolique - François montre dans "Amoris Laetitia" un autre visage de l'Eglise © BELGA

Mgr Van Looy a également insisté, lors d'une conférence de presse à Bruxelles concomitante à la publication à Rome de l'exhortation apostolique, qu'"Amoris Laetitia" n'était pas un document doctrinal mais pastoral, qui part de la réalité telle qu'elle est dans toute sa diversité et sa complexité. Pour Luc Van Looy, ce document est tout sauf une fin mais plutôt "un point de non-retour pour l'Eglise". Le pape François ne se prononce pas sur des questions concrètes mais Mgr Van Looy voit "l'approche inclusive" comme fil rouge du document c'est-à-dire que "personne n'est exclu". "L'Eglise doit tout faire pour que les gens, quelque soit leur situation, fassent partie de la communauté", explique Mgr Van Looy. "Cela revient comme un refrain", selon l'évêque. Le pape François écrit en outre que les personnes divorcées ne peuvent "en aucun cas être excommuniées". La situation des homosexuels est brièvement abordée, explique pour sa part le théologien Stijn Van den Bossche. "L'accent est mis sur la dignité et le respect qui leur sont dus. Le pape n'exprime aucun jugement moral sur les relations homosexuelles en tant que telles mais estime qu'elles ne sont en rien comparables au mariage." Avec ce texte, l'Eglise montre son visage pastoral, selon Mgr Van Looy. "A la fin du synode, j'avais déjà eu l'occasion de dire que ceci était la fin d'une Eglise qui juge et condamne, et cela ressort aussi de ce texte." (Belga)

Nos partenaires