Exclusif. Contrôles à Zaventem : les passagers exaspérés

28/04/16 à 12:33 - Mise à jour à 12:39

Source: Le Vif

Files d'attentes interminables, vols manqués... Les passagers ont été soumis à rude épreuve hier à Bruxelles-National. En cause, notamment : le manque de personnel au screening des bagages.

Exclusif. Contrôles à Zaventem : les passagers exaspérés

© DR

Des passagers qui ont pris l'avion hier en fin de journée à Bruxelles-National nous ont confié leur exaspération. Soumis à un pré-contrôle mis en place à l'entrée du bâtiment temporaire d'enregistrement installé à la suite des attentats du 22 mars, ils se retrouvent ensuite dans de longues files à l'enregistrement, au contrôle policier, au screening des bagages à main et à la fouille corporelle. "Après une heure et demi d'attente en raison des mesures de sécurité prises suite aux attentats, nous avons dû affronter une queue de plus d'une heure et demi avant le screening des bagages à main, raconte l'un de nos témoins. Seuls trois ou quatre points de contrôles étaient ouverts.

 Seuls trois ou quatre points de contrôles étaient ouverts.

Seuls trois ou quatre points de contrôles étaient ouverts. © DR

Un employé nous a expliqué que la plupart de ces machines étaient en panne et qu'une majorité d'agents de la société chargée du screening des bagages et des fouilles de personnes sont en arrêt maladie. La colère était grande parmi les passagers à bout de force, dont certains ont manqué leur avion."

"Dépassés par les événements"

Explications de Florence Muls, la porte-parole de Brussels Airport : "Nous avons connu une journée difficile, hier, au point d'être dépassés par les événements. Tout d'abord en raison du grand nombre de passagers présents dans l'aéroport. Nous avons des soucis au niveau du contrôle policier, qui doit être amélioré. Nous sommes aussi confrontés à un sous-effectif au screening des bagages à main et à la fouille des passagers. C'est dû au manque de personnel au sein de la société privée G4S, chargée de ces contrôles effectués dans la zone du Connector, le nouveau bâtiment de liaison." Pour éviter à l'avenir une telle concentration de passagers au même moment, l'aéroport de Zaventem compte plafonner, à partir du 2 mai prochain, le nombre de vols à 22 par heure en périodes de pointe. Actuellement, Brussels Airport assure quelque 450 vols par jour, ce qui correspond à la capacité maximale des installations temporaires de 800 passagers par heure, soit environ 15 000 passagers par jour.

Ouverture partielle du hall en mai

Contrairement à ce qui a été affirmé, le hall des départs du terminal, lourdement endommagé par les attentats, ne rouvrira pas le 2 mai. "Aucune date n'a encore été fixée pour la reprise des opérations dans le hall, prévient la porte-parole de l'aéroport. Pour rouvrir, nous devons encore obtenir le feu vert de la Direction générale du transport aérien, des pompiers, de la police fédérale." Des travaux se poursuivront jusqu'à la fin juin dans les secteurs les plus touchés. Néanmoins, le hall des départs rouvrira partiellement durant le courant du mois de mai, tandis que la zone provisoire en préfabriqué restera en service.

En savoir plus sur:

Nos partenaires