Excédé, un syndicaliste d'Andenne adresse une lettre ouverte au ministre de la Justice

21/05/16 à 13:57 - Mise à jour à 13:57

Source: Belga

(Belga) Dans une lettre ouverte adressée samedi à l'agence Belga, le délégué syndical andennais Marc Peeters accuse le ministre de la Justice Koen Geens de "faire un bon en arrière de trente ans".

Dans son courrier, le délégué CSC Marc Peeters accuse le ministre de la Justice de "narguer les agents pénitentiaires francophones depuis 26 jours", précisant que la rationalisation proposée est inapplicable sur le terrain. "Ce constat est confirmé par les professionnels des prisons, dont les directeurs, intervenants sociaux, intervenants externes et même l'observatoire des prisons qui n'est pourtant pas porté sur la défense du personnel pénitentiaire", ajoute Marc Peeters. Le délégué rappelle que le comité de prévention de la torture tirait déjà la sonnette d'alarme en 2012 concernant le manque de personnel dans les prisons belges "et le risque de catastrophe qui en résulte". Dans sa missive, le délégué de la prison d'Andenne déclare encore ne pas demander d'argent, mais des moyens pour pouvoir assurer son travail en toute sécurité et garantir le travail social en vue de la réinsertion des condamnés. "Si le ministre a l'intention de faire un bon en arrière de trente ans dans la gestion des détenus, il convient alors de réadapter les lois", conclut Marc Peeters. (Belga)

Nos partenaires