Evasion à Saint-Gilles: "la police ignorait que le détenu était dangereux"

06/10/12 à 18:27 - Mise à jour à 18:27

Source: Le Vif

A la suite de l'évasion d'un détenu lors de son transfert à la prison de Saint-Gilles, le syndicat policier pointe un manque de communication et déclare ignorer le fait que l'individu était dangereux. Ce dernier court toujours.

Evasion à Saint-Gilles: "la police ignorait que le détenu était dangereux"

© Belga

Le syndicat national des services de police et de sécurité (SNPS) n'accepte pas que les policiers qui ont laissé s'évader vendredi soir un détenu lors de son transfert à la prison de Saint-Gilles soient montrés du doigt. "Les personnes qui le transportaient n'étaient pas au courant qu'il s'agissait d'un individu dangereux. Le système informatique qui est utilisé pour distribuer cette information n'a pas fonctionné", a indiqué Gert Cockx, du syndicat.

Vendredi soir, vers 17h30, un détenu - menotté ou non, les versions diffèrent - a réussi à s'échapper d'un fourgon cellulaire. Les faits se sont déroulés devant les portes de la prison de Saint-Gilles. Il a porté plusieurs coups à une policière qui se trouvait à côté de lui, avant de prendre la fuite. L'homme n'a pas encore été retrouvé.

Cockx insiste sur le fait que les agents ne savaient pas qu'il s'agissait d'un individu dangereux. La police fédérale est chargée du transfert des détenus et est informée via un système informatique. "Pour les personnes dangereuses, il existe une qualification, mais celle-ci n'a apparemment pas été utilisée", a expliqué Cockx.

Il ajoute que la police dispose de véhicule spécialisés et d'un personnel spécifiquement formé pour transporter les détenus dangereux. "Cet homme s'était visiblement déjà évadé en France. Il avait alors faussé compagnie à quatre personnes. Mais les agents ne savaient pas qu'il risquait de s'enfuir." Le SNPS plaide pour une évaluation.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires