Evacuation du camp d'accueil de réfugiés de Sijsele pour cause de "menace concrète"

16/04/16 à 11:25 - Mise à jour à 12:23

Source: Belga

Le camp d'accueil de demandeurs d'asile de Sijsele, occupé par 357 personnes, a été évacué samedi, vers 06h00, en raison d'une "menace concrète" contre celui-ci, a annoncé la commune de Damme (Flandre occidentale), située non loin de là.

Evacuation du camp d'accueil de réfugiés de Sijsele pour cause de "menace concrète"

Lapolice a évacué le camp de Sijsele le 16 avril 2016 au matin © Belga Image

Le centre administratif avait reçu jeudi une lettre de menaces évoquant un potentiel attentat sur le camp, a expliqué samedi matin Joachim Coens (CD&V), le bourgmestre de la localité.

Dans la lettre de menaces, écrite en néerlandais, il était stipulé que des explosifs se trouvaient dans le camp et qu'ils exploseraient samedi vers 09h45. Afin de garder la discrétion dans l'enquête, la commune de Damme n'a décidé de communiquer à ce sujet que ce samedi matin. Elle a déclenché son plan d'urgence et d'intervention et décidé d'évacuer les occupants du camp vers le Sportpark de Moerkerke. Une opération qui s'est déroulée sans le moindre accroc, selon la Croix-Rouge.

Directement après l'évacuation, les polices locale et fédérale ont commencé à inspecter l'ensemble du site, à l'aide de chiens renifleurs notamment. Aucune circulation n'est autorisée en bordure du terrain du camp. Aucun véhicule ne peut non plus y stationner. Il sera décidé à l'issue de l'enquête de lever ou non le plan d'urgence et d'intervention et de permettre un retour des occupants du camp. La section brugeoise du parquet de Flandre occidentale a, de son côté, ouvert une enquête afin de mettre la main sur l'auteur de la lettre.

Nos partenaires