Euthanasie : le cdH opposé à un élargissement de la loi

20/12/12 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Le Vif

Le cdH est opposé à tout changement de la philosophie de la loi sur l'euthanasie afin de l'élargir aux mineurs, comme le propose le PS, a affirmé jeudi le sénateur humaniste Francis Delpérée.

Euthanasie : le cdH opposé à un élargissement de la loi

© BELGA

La loi, votée il y a dix ans, "repose sur une philosophie simple": je suis adulte, je souhaite mettre fin à ma vie parce que je suis exposé à des souffrances insupportables; à ma demande, je vais suivre une procédure parce que j'ai choisi cette forme d'euthanasie", a souligné M. Delpérée lors de l'émission Matin Première de la RTBF, dont il était l'invité.

"A partir du moment où on ajoute d'autres hypothèses à la loi pour le petit enfant, pour la personne âgée ou pour la personne qui n'est plus en possession de ses moyens intellectuels, on va interpréter d'une manière ou d'une autre sa volonté. C'est une modification fondamentale de la philosophie institutionnelle de la loi puisque ce n'est plus à la demande de la personne concernée", a-t-il ajouté.

Selon M. Delpérée, le cdH estime qu'"il faut permettre à tous de vivre dans la dignité et de mourir dans la dignité". "Il faut aussi renforcer l'accompagnement des personnes qui sont en fin de vie. Et surtout il ne faut pas changer la philosophie institutionnelle de cette loi qui exprime en réalité un réflexe de prudence", a-t-il fait valoir.

Le sénateur Philippe Mahoux, co-auteur de la loi euthanasie datant de 2002, doit déposer des propositions visant à "actualiser" ce texte en l'étendant aux mineurs et aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

Nos partenaires