Eurostat recale le financement du tram de Liège - La Ville de Liège lance une pétition en faveur du projet, menacé

16/01/16 à 18:45 - Mise à jour à 18:45

Source: Belga

(Belga) La Ville de Liège a annoncé samedi le lancement d'une pétition en faveur du tram de Liège, un projet dont l'existence est menacée par la position d'Eurostat, l'office européen de statistiques et de surveillance des normes comptables, qui a déjà rendu plusieurs avis négatifs sur son mode de financement.

Eurostat estime que la dépense de 380 millions d'euros, prévue dans le cadre d'un partenariat public-privé, doit être inscrite en une seule fois dans le budget de la Wallonie alors que le gouvernement wallon souhaite l'étaler sur plusieurs années. Selon le journal L'Echo, Eurostat vient de rendre, après mars et juillet 2015, un troisième avis négatif en 10 mois sur le mécanisme de financement du tram liégeois. Selon le ministre de la Mobilité, Carlo Di Antonio, cité par le quotidien, l'Europe estime cette fois, en substance, que le mécanisme de financement proposé par la Wallonie n'est pas assez public ou pas assez privé. "Soit la Région est priée d'inscrire la dépense en une seule fois dans son budget, soit elle décide de le faire de façon progressive mais doit, dans ce cas, se tourner exclusivement vers le privé". Alors que le cabinet du ministre wallon analyse ce troisième avis négatif et les réponses à y apporter, la Ville de Liège a décidé de lancer une pétition, sur son site internet, en faveur du projet de tram qui représente, à ses yeux, " un enjeu fondamental pour toute l'agglomération liégeoise et la projette dans l'avenir". "Au vu des enjeux, au vu du travail énorme déjà réalisé, au vu des moyens déjà dépensés, au vu des attentes que le projet suscite, il n'est pas envisageable qu'une solution ne soit pas trouvée pour permettre sa réalisation", ajoute dans un communiqué le Collège communal, qui "invite les citoyens du Pays de Liège à se mobiliser pour soutenir le projet." (Belga)

Nos partenaires