Euromanif: pourquoi Bruxelles sera partiellement bloquée

23/03/11 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

Source: Le Vif

La Confédération européenne des syndicats (CES) manifestera jeudi à Bruxelles contre la proposition de gouvernance économique européenne qui sera examinée lors du Sommet européen de jeudi et vendredi. La CES plaide pour une gouvernance économique positive et pas uniquement une gouvernance d'austérité, a-t-elle rappelé mercredi par la voix de son secrétaire général, John Monks.

Euromanif: pourquoi Bruxelles sera partiellement bloquée

© EPA/OLIVIER HOSLET

"Nous ne sommes pas anti-européens. Nous pensons simplement que l'Europe doit se construire de manière plus raisonnée", a affirmé M. Monks au cours d'une conférence de presse. La CES s'oppose à une gouvernance économique qui mette en danger les salaires et les droits sociaux.

"Jeudi, l'action sera surtout symbolique. Elle a lieu à Bruxelles et en présence des leaders européens. Nous n'en sommes qu'au début du processus et nous pensons que nous pouvons encore mettre de la pression sur les dirigeants", a ajouté le secrétaire général.

Le parcours des manifestants

Concrètement, l'action prévue dans un premier temps par la CES passait par une mobilisation de l'ensemble des syndicats sur la rue de la Loi. La FGTB a toutefois décidé d'inviter ses membres à s'élancer de quatre endroits de la capitale. Un cortège démarrera vers 8 heures de la gare du Midi pour se rendre au siège d'Electrabel-Suez, boulevard du Régent. Plusieurs milliers de militants démarreront de la gare du Nord pour rejoindre la Banque nationale de Belgique, boulevard du Berlaymont. Enfin, deux cortèges partiront de la place Meiser et du rond-point Montgomery pour rallier Business Europe, avenue de Cortenberg. Tous ces militants rejoindront ensuite la rue de la Loi vers 10h30, constituant alors un rassemblement estimé à 15.000 personnes. Le démantèlement est annoncé pour 14 heures.

Après avoir pris connaissance des modalités choisies par la FGTB, la CSC a estimé que les conditions n'étaient plus réunies pour la tenue d'une "manifestation sereine de la CES". Jugeant cette action de blocage "totalement inappropriée", le syndicat chrétien a appelé ses membres à se réunir sur le plateau du Heysel entre 11 et 14 heures. Dix mille manifestants sont attendus.

La CES a tenté de tempérer les divergences entre les deux principales formations syndicales belges. Pour John Monks, les différences entre la CSC et la FGTB ne se situent pas au niveau de leurs politiques mais bien de leurs tactiques. "C'aurait pu être pire si nous avions eu trois lieux de rassemblement", a même ironisé le secrétaire général.

La CGSLB a en effet décidé de ne pas manifester jeudi à Bruxelles. "Nous sommes totalement en phase avec les revendications de la CES mais nous tenons à nous distancier des actions de blocage décidées unilatéralement par la FGTB", a précisé un porte-parole du syndicat libéral. Seules des actions locales sont prévues, notamment un petit cortège qui partira du secrétariat liégeois de la CGSLB, boulevard Piercot, pour rallier la gare des Guillemins. Des actions de sensibilisation seront également menées en entreprises.

Outre Bruxelles, la CES annonce également pour jeudi des actions à Paris, menées par des syndicats français et allemand, à Berlin et à Madrid. Une journée d'actions est aussi prévue à Londres samedi.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires