Euro de Hockey - Jill Boon: "on a rivalisé avec le top mondial"

22/08/13 à 22:10 - Mise à jour à 22:10

Source: Le Vif

Jill Boon, auteur de l'un des deux buts belges en demi-finale du Championnat d'Europe, jeudi face à l'Allemagne à Boom, se réjouissait malgré la terrible déception engendrée par la défaite à l'issue de la séance shoot-outs que les Red Panthers aient "rivalisé avec le top mondial".

Euro de Hockey - Jill Boon: "on a rivalisé avec le top mondial"

© BELGA

Les yeux encore plein de larmes, Jill Boon estimait après la rencontre que la Belgique "méritait mieux". "Nous avons fait une terrible prestation. On s'est entraînée comme des dingues et ça a payé puisqu'aujourd'hui on a rivalisé avec l'Allemagne, qui fait partie du top mondial. La victoire était pour nous, mais c'est le sport... Ce n'est la faute de personne, nous n'avons rien à nous reprocher."

Plusieurs joueuses belges se plaignaient qu'une erreur n'ait pas été signalée sur le penalty-corner qui a permis aux Allemandes d'égaliser à deux minutes de la fin du match, et ce malgré l'arbitrage vidéo demandé par les Red Panthers. "Une joueuse est rentrée trop tôt dans le cercle", pestait notamment la soeur cadette de Tom Boon. "C'est frustrant, mais à nouveau, c'est le sport..."

Charlotte De Vos: "rien à regretter"

"Nous n'avons rien à regretter", enchérissait de son côté la capitaine belge Charlotte De Vos. "Nous nous sommes super bien battues, on a tout donné et nous étions les meilleures."

Le coach des Red Panthers: "très fier et très déçu à la fois"

"L'équipe a eu des difficultés en première mi-temps, mais il n'y avait plus que nous sur le terrain en seconde", a commenté le coach belge Pascal Kina. "Malheureusement, nous n'avons pas réussi à concrétiser davantage d'occasions et puis la rencontre s'est achevée comme souvent avec l'Allemagne."

Le technicien gantois est malgré l'élimination particulièrement satisfait de ses joueuses, tant depuis le début du tournoi que lors de ce match. "Sur l'égalisation, c'est une erreur collective. L'expérience a ensuite fait la différence lors des shoot-out. C'est un exercice où l'aspect mental est prépondérant, et ça devient encore plus difficile dès lors que l'on manque le premier essai, mais les filles ont réalisé une superbe performance pour la première demi-finale de leur carrière."

Lors de son speech d'après-match, Pascal Kina a permis à ses joueuses "d'être déçues pendant une heure, mais après cela il faudra se reconcentrer sur la suite du tournoi. Nous avons atteint notre premier objectif avec cette demi-finale, nous allons maintenant nous concentrer sur le second, à savoir décrocher une médaille."

Le coach allemand Mulders: "un match dure 70 minutes et non 68" Le coach allemand Jamilon Mulders a rendu un hommage appuyé aux Red Panthers. "Leur progression depuis quelques années est impressionnante. Elles ont réalisé une prestation énorme ce jeudi et méritent tout notre respect. Malheureusement pour elles, un match dure 70 minutes et non 68. Nous avons bien fait ce que nous avions à faire lors de la séance de shoot-out."

Hoffmann: "on a eu un peu de chance"

Eileen Hoffmann, auteur du centre à l'origine du premier but allemand, estime que c'est la confiance de son équipe qui a fait la différence au final. "Nous nous savions fortes dans l'exercice des shoot-outs, mais il faut reconnaître qu'on a eu un peu de chance dans le temps réglementaire. La Belgique a très bien joué, malgré la pression qu'elles ont dû ressentir en jouant devant leur public."

La Belgique disputera la petite finale du tournoi samedi à 13h30, face au perdant de la seconde demi-finale qui oppose jeudi soir les Pays-Bas à l'Angleterre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires