Euro 2016 - Le sélectionneur suédois Hamren: "Un grand défi face à la Belgique"

21/06/16 à 18:01 - Mise à jour à 18:01

Source: Belga

(Belga) Erik Hamrén se rend compte que son équipe va être confrontée à une tâche difficile contre les Diables Rouges mercredi soir (21h) à Nice. Mais le coach suédois ne s'avoue pas battu d'avance pour autant. C'est ce qu'il a expliqué en conférence de presse mardi dans les sous-sols de l'Allianz Riviera.

Euro 2016 - Le sélectionneur suédois Hamren: "Un grand défi face à la Belgique"

Euro 2016 - Le sélectionneur suédois Hamren: "Un grand défi face à la Belgique" © BELGA

Au terme de ses deux premiers duels de l'Euro, la Suède n'a pris qu'un petit point: elle a partagé l'enjeu avec l'Irlande (1-1) avant de s'incliner face à l'Italie (0-1). Pour espérer passer en huitièmes de finale, elle doit gagner face à la Belgique. "Notre jeu n'a pas été assez offensif. Nous avons bien défendu mais en attaque, nous n'avons pas été assez efficaces. Nous devons donner plus de ballons à Zlatan Ibrahimovic", a expliqué le sélectionneur. Hamren, qui comme Ibrahimovic dispute peut-être sa dernière rencontre avec la Suède, se rend compte que son équipe aura la tâche difficile face aux Diables Rouges. "La Belgique est 2e au classement FIFA et nous sommes 35e, c'est une grande différence. Une défaite serait une catastrophe pour la Belgique. Nous jouons contre une équipe très forte dotée d'une bonne attaque. Nous devons donc relever un grand défi. Je pense que nous aurons plus d'occasions que contre l'Italie". Les deux dernières confrontations avec les Diables Rouges ont valu autant de défaites aux Scandinaves: 0-2 lors du match amical en juin 2014 à Solna et 2-1 lors du match de poule à l'Euro 2000 à Bruxelles. "Cela sera difficile. Nous devons être à plus de 100%. Si les deux équipes prestent à 100%, nous allons perdre parce que la Belgique a plus de talent. Nous devons être à 200% et les empêcher de développer leur jeu", a ajouté Hamren, qui ne pense pas que ce sera le match le plus important de sa carrière de sélectionneur national. "Les barrages contre le Danemark ont revêtu une plus grande importance. Si nous les avions perdu, nous ne serions pas ici. Il y a pas mal de bonnes équipes absentes à cet Euro, et c'est beau que nous y soyons." (Belga)

Nos partenaires