Etudiante séquestrée et violée: les deux suspects ont de lourds casiers judiciaires

17/01/18 à 15:44 - Mise à jour à 15:46

Source: Belga

(Belga) Une étudiante liégeoise de 19 ans, qui faisait la fête dans un club de Bruxelles, a été enlevée et ramenée dans un appartement de Charleroi, le week-end dernier. Cinq individus l'ont violée avant qu'elle ne parvienne à prévenir des proches. Les deux suspects interpellés sur place affichent de lourds antécédents, notamment en matière de vol avec violence, a indiqué le parquet de Charleroi.

Samedi dernier, la victime s'était rendue avec des amies à la discothèque "Le You" à Bruxelles. Selon ses déclarations, la jeune fille ne se souviendrait que de bribes de cette soirée, ce qui pourrait être la cause d'une consommation d'alcool et/ou d'autres substances, peut-être à son insu. Elle se rappelle ensuite s'être réveillée dans une voiture, puis dans un appartement qu'elle ne connaissait pas et qui se trouvait en réalité dans le centre de Charleroi. La jeune femme a alors été violée par trois individus, selon le parquet de Charleroi. Le lendemain, deux autres personnes se sont présentées dans ce studio et la victime a subi de nouveaux abus. Elle a finalement réussi à récupérer son GSM, lundi, et à prévenir ses proches. Grâce à Google Maps, elle a également pu se localiser, ce qui a permis à la police locale de Charleroi de la délivrer, dans la nuit de lundi à mardi. Les deux hommes interceptés sur place sont bien connus de la justice. Le suspect, domicilié dans l'appartement où on eu lieu les faits et âgé de 26 ans, possède un casier judiciaire de six pages. Outre des condamnations du tribunal de police, il a écopé de trois ans de prison avec sursis pour vol avec violence et d'une peine de travail de 300 heures pour tentative de vol avec violence. Il a été placé sous mandat d'arrêt pour viol et séquestration. Le deuxième suspect, né en 1994, est domicilié à La Panne. Il a été condamné en 2012 à quatre ans de prison avec sursis pour vol avec violence, menaces et abus de confiance. Il a également écopé de 25 mois de prison l'année suivante. Selon le parquet de Charleroi, il était sorti de prison voici trois mois. L'intéressé a été placé sous mandat d'arrêt pour viol. (Belga)

Nos partenaires