Etudiant de l'ULg détenu en Iran - Amnesty International remet une pétition de plus de 12.000 signatures à l'ambassade d'Iran

18/07/16 à 19:55 - Mise à jour à 19:55

Source: Belga

(Belga) Amnesty International a remis lundi une pétition de plus de 12.000 signatures en faveur d'Hamid Babaei à l'ambassade d'Iran. Ce doctorant à l'Université de Liège a été condamné à six ans d'emprisonnement en 2013 pour "atteinte à la sécurité nationale par la communication avec des Etats hostiles".

Etudiant de l'ULg détenu en Iran - Amnesty International remet une pétition de plus de 12.000 signatures à l'ambassade d'Iran

Etudiant de l'ULg détenu en Iran - Amnesty International remet une pétition de plus de 12.000 signatures à l'ambassade d'Iran © BELGA

La pétition a été lancée début juin. A l'époque, l'état de santé d'Hamid Babaei se dégradait et nécessitait des soins urgents. "En Iran, la santé d'un prisonnier est régulièrement prise en otage par les autorités qui font fi des besoins médicaux des personnes en détention. Priver des prisonniers d'opinion de soins médicaux est cruel et absolument indéfendable", a indiqué Philip Luther, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International dans un communiqué. "La possibilité pour les prisonniers d'obtenir des soins de santé est un droit inscrit dans le droit international et iranien. Priver un prisonnier de soins de médicaux cause de graves souffrances et le faire intentionnellement, dans le but de punir, de menacer ou d'arracher des 'aveux', constitue un acte de torture." Amnesty International a également remis une deuxième pétition en faveur de Narges Mohammadi, défenseure des droits humains et condamnée à seize ans d'emprisonnement pour son travail au sein du Centre de défense des droits humains. Elle a récolté près de 11.000 signatures. Cette action s'inscrit dans le contexte du nouveau rapport intitulé "Health taken hostage: Cruel denial of medical care in Iran's prisons". Il évoque dix-huit cas de prisonniers privés de soins médicaux dans les établissements pénitentiaires iraniens. Dans le cadre de ce rapport, Amnesty International propose de lancer une nouvelle pétition qu'elle remettra aux autorités iraniennes. (Belga)

Nos partenaires