Etienne Davignon : "Pour les Flamands, Di Rupo est un double problème"

29/09/12 à 14:56 - Mise à jour à 14:56

Source: Le Vif

Le patronat flamand, le gouvernement Di Rupo, Brussels Airlines, ArcelorMittal, Electrabel, l'homme d'affaires et ministre d'Etat Etienne Davignon s'est exprimé sur les grands dossiers du moment, lors du Grand Oral sur la RTBF radio ce samedi.

Etienne Davignon : "Pour les Flamands, Di Rupo est un double problème"

© Belga

"Je crois que les patrons flamands n'ont plus confiance dans les représentants politiques flamands du gouvernement fédéral. On ne peut pas dire qu'ils ne font pas le jeu de Bart De Wever (...) Pour les Flamands Di Rupo est un double problème d'abord il n'est pas flamand en plus il est socialiste", a déclaré ce samedi Etienne Davignon, lors du Grand Oral sur la RTBF radio.

L'homme d'affaires et ministre d'Etat s'est aussi exprimé sur les dossiers économiques importants du moment, Brussels Airlines et ArcelorMittal.

Pour Etienne Davignon, qui est président de Brussels Airlines, la compagnie travaille "sur une hypothèse de temps partiel, parce qu'une entreprise c'est aussi la solidarité, il faut que tout le monde travaille à la réussite de l'entreprise, l'objectif c'est donc de garder tous ceux que nous avons en répartissant le travail différemment".

E. Davignon évoque aussi une réorientation de l'activité de la compagnie avec la suppression ou le développement de certaines lignes aériennes.

Concernant ArcelorMittal, E. Davignon pense "depuis longtemps" que le chaud n'a plus d'avenir à Liège mais croit en la pérennité de la chaîne à froid.

Enfin sur Electrabel, E. Davignon, qui fait toujours partie du groupe GDF-Suez, maison-mère d'Electrabel, ne remet pas en cause le principe de la rente nucléaire mais dénonce le changement des règles en cours de route. Il estime qu'Electrabel a joué le jeu de la concurrence jusqu'ici comme le lui a demandé l'Etat.

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires