Etat islamique - La France a frappé deux fois plus l'État islamique en 2016

12/01/17 à 20:21 - Mise à jour à 20:24

Source: Belga

(Belga) La chasse française a doublé le nombre de ses frappes aériennes contre le groupe État islamique (EI) en Irak et Syrie en 2016, en appui aux forces irakiennes qui regagnent du terrain, a annoncé jeudi son porte-parole Patrik Steiger.

Les avions de chasse basés en Jordanie et aux Émirats arabes unis ou embarqués sur le porte-avions Charles de Gaulle ont réalisé 684 frappes, contre 362 en 2015, soit une hausse de près de 90%, a précisé le colonel Steiger lors du point de presse hebdomadaire du ministère de la Défense. "Cette augmentation est liée à la volonté du président de la République d'intensifier l'effort contre Daech (acronyme arabe de l'EI) ainsi qu'aux progrès tactiques et à l'accélération des gains territoriaux réalisés par les forces de sécurité irakiennes en 2016", a-t-il ajouté. L'armée irakienne a reconquis l'an dernier les villes de Ramadi et Fallouja et lancé en octobre une vaste offensive pour reprendre Mossoul, avec l'appui des avions de la coalition internationale. Au total, les avions français - qui représentent environ 5% des frappes de la coalition, loin derrière les Etats-Unis (90%) - ont réalisé 2.900 sorties (reconnaissance, frappes ou surveillance) sur l'ensemble de l'année. Depuis le début de leur engagement en septembre 2014, ils totalisent 1.091 frappes qui ont conduit à la destruction de 1.798 objectifs, a détaillé le colonel Steiger. De leur côté, les canons d'artillerie Caesar de 155 mm déployés au sud de Mossoul et depuis peu au nord de la ville ont réalisé plus de 250 missions de tir en 2016, a-t-il ajouté. Les forces françaises ont formé également 4.000 soldats irakiens, essentiellement des forces spéciales du contre-terrorisme (CTS), fers de lance de l'offensive à Mossoul. (Belga)

Nos partenaires