Etat de droit en Pologne - Un ministre polonais lira l'opinion de la Commission quand il aura "un moment de libre"

02/06/16 à 12:39 - Mise à jour à 12:39

Source: Belga

(Belga) Le chef de la diplomatie polonaise Witold Waszczykowski a minimisé jeudi l'avertissement adressé la veille par l'UE à son pays en déclarant qu'il en lirait le texte "dans quelques jours, quand il aurait un moment de libre".

Etat de droit en Pologne - Un ministre polonais lira l'opinion de la Commission quand il aura "un moment de libre"

Etat de droit en Pologne - Un ministre polonais lira l'opinion de la Commission quand il aura "un moment de libre" © BELGA

"Nous traitons ce document comme une opinion, comme une suggestion, qui ne nous oblige à rien", a-t-il dit à la radio publique, précisant qu'il avait transmis le texte d'environ vingt pages à la Première ministre Beata Szydlo et au président Andrzej Duda, qui à leur tour doivent la transmettre au parlement. "Dans quelques jours j'aurai l'occasion d'en prendre connaissance, peut-être quand j'aurai un moment de libre", a-t-il ajouté. Après avoir temporisé, la Commission européenne avait franchi mercredi un nouveau palier dans la procédure inédite déclenchée contre Varsovie, en lui adressant un "avis sur l'Etat de droit". Elle espère pousser le pouvoir conservateur polonais à revenir sur ses réformes controversées de la juridiction constitutionnelle. Cette procédure jamais utilisée auparavant peut aboutir en dernier recours à des sanctions, comme une suspension des droits de vote polonais au sein de l'UE. La première réaction polonaise a été exprimée dès mercredi en des termes beaucoup plus prudents par le numéro deux de la diplomatie Konrad Szymanski, qui a souligné que l'opinion de la Commission "est connue du gouvernement" depuis longtemps et le fait qu'elle soit transmise par écrit "n'apporte rien de nouveau". (Belga)

Nos partenaires