Olivier Destrebecq
Olivier Destrebecq
Député Wallon MR de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Opinion

24/09/17 à 10:53 - Mise à jour à 10:52

"Et si Paul Furlan n'existait pas..."

J'ai été surpris ce samedi à la lecture de l'article relatif aux déclarations de Paul Furlan, député-bourgmestre de Thuin. Il faisait en effet part d'un certain nombre de considérations sur le monde politique communal.

"Et si Paul Furlan n'existait pas..."

© Belga

Certes, le bourgmestre qu'il est peut s'exprimer à ce sujet; mais ce qui me gêne davantage, c'est bien de vouloir du changement dans des matières qu'il a gérées précédemment en tant que ministre wallon des pouvoirs locaux et pour lesquelles Paul Furlan n'a pas bataillé durant ce mandat wallon là!

Selon ses propos, il faut diminuer le nombre d'échevins dans les communes... Mais alors pourquoi proposer cela aujourd'hui alors qu'il a lui-même été ministre des Pouvoirs locaux pendant plusieurs années et qu'il aurait pu proposer cette mesure en son temps ? S'il met bien en exergue que pour la commune de Thuin, il pourrait gérer seul, mais que cela entacherait la démocratie, la réduction des échevins dans les collèges communaux a été à maintes reprises débattue au Parlement wallon sans aboutissement. Paul Furlan a-t-il l'assentiment de son parti pour cette mesure? Permettez-moi d'en douter!

Deuxième sujet traité: le décumul... Là aussi, pourquoi n'a-t-il pas tenté d'accélérer les choses quand il était ministre? Charité bien ordonnée, commence par soi-même. Il a quand même fallu forcer légèrement la main à certains de ses camarades pour qu'ils ne cumulent pas... Mais si le PS souhaite désormais aller plus loin!

Enfin, Paul Furlan s'exprime sur le scandale de Publifin qui a amené à une réflexion plus large sur les intercommunales. C'est un fait! C'est une réalité! Cela fait des années que le MR, alors dans l'opposition, réclamait une réforme et un cadastre des intercommunales. Le scandale Publifin a, à cet effet, accéléré les choses du côté du PS, sinon je pense que nous serions toujours dans l'immobilisme. Là aussi, ce que Monsieur Furlan dénonce m'apparaît tellement simpliste!

À la lecture de cet article, je me demande bien si Paul Furlan n'aurait pas dans l'idée de changer de parti politique. Il rejoint en de nombreux points les propositions défendues par les parlementaires wallons du Mouvement réformateur alors qu'ils occupaient, comme Paul Furlan aujourd'hui, leur rôle d'opposition. Comme quoi, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis!

Partager

Et si Paul Furlan n'existait pas...

Et si Paul n'existait pas, ou plutôt s'il avait réellement existé quand il est alors ministre...

Nos partenaires