Est-ce que les parlementaires se soucient davantage de leurs vacances que de la Syrie ?

29/08/13 à 15:29 - Mise à jour à 15:29

Source: Le Vif

"Cela s'étire encore sur son transat le 29 août". Les éditorialistes de différents journaux flamands goûtent moyennement le peu d'empressement que montrent les parlementaires à se soucier de la Syrie.

Est-ce que les parlementaires se soucient davantage de leurs vacances que de la Syrie ?

© Thinkstock

La réaction du président du parlement André Flahaut (PS) et par extension l'entièreté du parlement fédéral semblent avoir laissé un goût amer dans une partie de la presse néerlandophone. "Alors que c'est le branle-bas de combat au niveau international, les parlementaires belges se la coulent douce en vacances. Aux Pays-Bas et en Angleterre, le parlement a été rappelé dare-dare, mais chez nous c'est l'attentisme qui domine" s'étonne Bart Eeckhout dans De Morgen. "Qu'André Flahaut n'estime pas nécessaire d'organiser une réunion est proprement scandaleux" s'exclame-t-il encore. Le Het Laatste Nieuws s'irrite lui aussi au plus haut point face à l'attitude du parlement. "Pour la plupart d'entre nous, l'été n'est plus qu'un lointain souvenir" écrit Jan Segers. "Mais pas pour le parlementaire lambda, qui s'étire encore jusqu'au 29 aout sur son transat. À côté de lui se trouvent - tout aussi en veille et comateux l'un que l'autre - son iPhone et sa conscience. Tous les deux sont en vacances et sans la moindre urgence à rentrer". Pour l'éditorialiste plus d'une semaine après les attaques chimiques, aucun parlementaire ne semble se demander si ce ne serait pas une bonne idée de réunir le parlement . "Ce n'est pas urgent. Peut-être après. Lorsque les shorts et les bikinis seront proprement pliés et rangés dans l'armoire et que les enfants seront retournés à l'école".

EE/Trad ML

Nos partenaires