"Essentiel de conserver une capacité suffisante de places d'accueil"

12/07/16 à 11:09 - Mise à jour à 11:09

Source: Belga

(Belga) S'il est compréhensible d'ajuster l'offre aux flux qui se réduisent, il est essentiel de conserver une capacité de places d'accueil de qualité, tant au regard du caractère imprévisible de la migration que des standards que l'on peut attendre de la Belgique, a souligné mardi, à l'occasion de la présentation de son rapport annuel, le centre fédéral migration (Myria), qui s'inquiète des réductions planifiées par le gouvernement.

"Essentiel de conserver une capacité suffisante de places d'accueil"

"Essentiel de conserver une capacité suffisante de places d'accueil" © BELGA

"Accueillir des demandeurs d'asile ne se résume pas à offrir du pain, un lit et une douche", rappelle le centre fédéral. "Cela consiste également à fournir un accompagnement social, psychologique et juridique de qualité. Les centaines de places d'accueil structurelles qui vont être fermées auprès des professionnels de terrain tel que le Ciré existaient bien avant la crise, ce qui constituait une garantie qualitative. Myria ne comprend pas que la décision de fermer quelque 10.000 places, soit un tiers du total, ait été prise sans évaluation préalable impliquant l'ensemble du réseau d'accueil." Durant la crise de l'asile en automne, la Belgique a pris une part importante dans les engagements européens en termes de réinstallation et relocalisation, souligne Myria. En outre, les autorités compétentes ont fait preuve d'une "remarquable mobilisation" pour ouvrir très rapidement des places d'accueil. A contrario, le centre déplore un manque "inquiétant" d'information des demandeurs d'asile concernant leurs droits tel qu'imposé par le règlement Dublin III et la limitation du nombre d'enregistrements de demandeurs par jour, "qui n'est conforme ni au droit belge ni au droit européen". Myria juge également "anormal" que des demandeurs dans l'attente de leur enregistrement se soient retrouvés à la rue ou dépendants d'initiatives citoyennes comme celle du parc Maximilien. (Belga)

Nos partenaires