Essence et diesel: le carburant des pompes moins chères n'est pas de moindre qualité

30/11/16 à 07:05 - Mise à jour à 07:06

Source: Belga

(Belga) La toute grande majorité (96,2%) des échantillons d'essence et de diesel prélevés l'an dernier dans les stations-service de Belgique répondaient aux normes européennes, au point que les inspecteurs fédéraux ne constatent pas de différence de qualité entre les pompes les moins chères et les plus chères, ont annoncé mercredi les ministres Marghem et Peeters dans un communiqué.

Essence et diesel: le carburant des pompes moins chères n'est pas de moindre qualité

Essence et diesel: le carburant des pompes moins chères n'est pas de moindre qualité © BELGA

Le Service public fédéral Économie a prélevé l'an dernier 7.180 échantillons d'essence et de diesel dans l'ensemble des 3.106 stations-service publiques et 385 dépôts belges. Seuls 272 échantillons (3,8%) ne répondaient pas aux normes européennes. Les contrôleurs ont dressé un avertissement. A l'issue d'un contrôle postérieur, ce nombre est retombé à 52, donnant lieu à des citations en justice et des amendes jusqu'à 3.000 euros. Ces résultats sont dans la ligne des années précédentes. "La plupart des problèmes sont liés à un taux de soufre trop élevé. Cela n'affecte aucunement les performances de la voiture, mais c'est néfaste pour l'environnement, raison pour laquelle il est indispensable de faire des contrôles rigoureux", a commenté la ministre de l'Énergie Marie-Christine Marghem. "Nous n'avons pas non plus constaté de différences de qualité entre les pompes les moins chères et les plus chères. C'est une bonne nouvelle, puisque les stations-service indépendantes sont libres de choisir où elles s'approvisionnent", souligne de son côté le ministre de l'Économie Kris Peeters. Les consommateurs qui doutent de la qualité des produits pétroliers proposés dans une station-service peuvent le signaler à l'inspection économique sur pointdecontact.belgique.be. Au 1er janvier prochain, l'essence 95 sera remplacée par l'essence 95 E10, qui contient plus de bioéthanol. "Il va de soi que cette nouvelle essence sera soumise aux mêmes contrôles de qualité", souligne la ministre Marghem. (Belga)

Nos partenaires