Espagne: le Parti socialiste confirme le "non" à Rajoy, "à ce jour"

13/07/16 à 15:17 - Mise à jour à 15:17

Source: Belga

(Belga) Le secrétaire général du Parti socialiste espagnol Pedro Sanchez a confirmé à Mariano Rajoy son refus d'aider, "à ce jour" les conservateurs à former un gouvernement en Espagne, après sept mois de blocage.

Espagne: le Parti socialiste confirme le "non" à Rajoy, "à ce jour"

Espagne: le Parti socialiste confirme le "non" à Rajoy, "à ce jour" © BELGA

"Pour l'instant, le Parti socialiste confirme son vote contraire à M. Rajoy en tant que chef du gouvernement", a déclaré Pedro Sanchez après un entretien de plus d'une heure avec le chef du gouvernement conservateur sortant, un rendez-vous "cordial", selon lui. Le socialiste a ensuite invité M. Rajoy à commencer à bâtir une alliance avec d'autres formations plus proches idéologiquement et susceptibles de permettre une stabilité à son gouvernement. Interrogé sur la possibilité d'une abstention lui permettant de gouverner si M. Rajoy a d'autres alliés, il s'est montré moins tranchant qu'à d'autres occasions. "Le Parti socialiste fera partie de la solution", a-t-il répondu. "Il faut respecter les délais et les temps", de ce processus, a-t-il ajouté. Le pays vit un blocage politique depuis plus de 200 jours, les législatives du 20 décembre ayant laissé un Parlement fragmenté, incapable d'investir un nouveau gouvernement, au point qu'un nouveau scrutin a été convoqué par le roi le 26 juin. Le Parti populaire (conservateur) de Mariano Rajoy a obtenu lors de ces élections 14 sièges de plus qu'en décembre, mais loin de sa majorité absolue obtenue en 2011 et pas assez pour gouverner seul avec 137 députés sur 350. Le Parti socialiste est incontournable car avec 85 élus il peut le bloquer ou le sauver, d'autant que M. Rajoy est sûr d'avoir Unidos Podemos (gauche radicale, 71 élus) contre lui. Le parti de centre Ciudadanos, avec 32 députés, le Parti nationaliste basque (PNV), d'idéologie plus conservatrice et disposant de cinq élus ont pour l'instant dit "non". Le premier est tout au plus disposé à s'abstenir. Le parti catalan CDC, indépendantiste et conservateur, comptant 8 élus, est très fermement opposé à M. Rajoy. M. Rajoy de son côté a écarté l'idée de solliciter la confiance du Parlement s'il n'a aucune chance d'obtenir l'investiture. (Belga)

Nos partenaires