Escalators bruxellois : pourquoi sont-ils si souvent en panne ?

04/03/16 à 13:36 - Mise à jour à 14:24

Source: Rtbf

Dans les stations du métro bruxellois, il est fréquent de tomber sur des escalators en panne pour une durée indéterminée. Une des causes serait leur âge, la moitié datant des années 1970.

Escalators bruxellois : pourquoi sont-ils si souvent en panne ?

© BELGAIMAGE

Comme le soulignent nos confrères de la RTBF, si vous avez l'habitude d'utiliser les transports en commun de la STIB, vous aurez sans doute remarqué que de nombreux escalators sont en panne ou que certains sont même inaccessibles, notamment aux stations Schuman, Arts-Loi, De Brouckère ou encore Montgomery.

Utiles pour les personnes à mobilité réduite, ces escaliers mécaniques ont progressivement intégré les vies quotidiennes de tout le monde, au point de nous soulager de ne pas devoir emprunter les escaliers traditionnels.

Des escalators vieux de plus de 40 ans

Ce qui pourrait expliquer les problèmes récurrents de fiabilité, c'est tout simplement que la moitié des 550 escalators que comprend le réseau a été installée dans les années 1970.

De plus, des nouveaux escalators installés dans des stations récemment rénovées comme Arts-Loi ou Schuman n'ont pas encore été testés sur le plan technique, les rendant donc actuellement hors-service.

Une autre raison encore, plus inattendue, est l'utilisation abusive du bouton d'arrêt d'urgence, enclenchant automatiquement la sécurité et la mise à l'arrêt. Le temps pour relancer la machine est parfois long, très long.

Camille Thiry, porte-parole de Bruxelles Mobilité confie à la RTBF que de nombreux efforts ont été consentis pour pallier le problème : "Les escalators de plus de 30 ans sont renouvelés, en commençant par les plus problématiques et utilisés du réseau. Depuis 2015, on observe déjà un retour sur ces investissements avec une diminution de l'âge moyen des escalators et une meilleure disponibilité".

Un coût annuel énorme

Camille Thiry confie à nos confrères que le coût d'entretien moyen d'un seul escalator équivaut à 250.000 euros : "9 millions d'euros sont consacrés par an à la rénovation et/ou au remplacement de ces appareils".

Françoise Ledune, porte-parole de la STIB, déclare que sa société est responsable de l'entretien de l'infrastructure (et donc des escalators), mais qu'ils n'en sont pas propriétaires : "Nous sommes un peu les locataires de Bruxelles Mobilité concernant l'infrastructure". Et d'ajouter qu'il existe autant de bus que d'escalators sur le réseau.

Maxime Defays

(Source : RTBF)

En savoir plus sur:

Nos partenaires