Eric Domb, portrait d'un homme pressé de vivre ses rêves

12/09/15 à 16:33 - Mise à jour à 16:33

A 54 ans, le patron de Pairi Daiza garde un rêve d'avance. Les pandas géants, obtenus de haute lutte, ne diront pas le contraire. Impatient, Eric Domb a hâte de terminer son jardin extraordinaire. Un projet fou et risqué. Mais l'homme carbure à l'impossible. D'ailleurs, il compte bien sortir son parc de la bourse afin conserver l'âme de son fantasme.

C'est un homme qui court. De peur que le temps le rattrape, lui qui suspend pourtant le temps pour le bon million de visiteurs qui, chaque année, visitent son parc, l'oeuvre de sa vie : Pairi Daiza. "Mon parc n'est pas terminé, explique Eric Domb, son patron et principal actionnaire. Or, si je meurs demain, Pairi Daiza sera revendu à un opérateur dont le dernier souci sera de réaliser les projets que j'avais encore. Alors, je fonce. Je reconnais que c'est frénétique...", nous confiait-il l'année dernière.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires