"Erdogan veut éradiquer les médias d'opposition" en Turquie

05/03/16 à 02:46 - Mise à jour à 02:46

Source: Belga

(Belga) Human Rights Watch (HRW) dénonce samedi la mise sous tutelle judiciaire du quotidien d'opposition turc Zaman ordonnée vendredi par un tribunal d'Istanbul. L'ONG y voit une nouvelle tentative du président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan et de son gouvernement de faire taire les médias les plus critiques dans le pays.

"Erdogan veut éradiquer les médias d'opposition" en Turquie

"Erdogan veut éradiquer les médias d'opposition" en Turquie © BELGA

Human Rights Watch demande que le gouvernement inverse "immédiatement" l'action. "La décision du tribunal d'Istanbul de nommer des curateurs pour gérer le quotidien Zaman et d'autres médias n'est rien d'autre qu'un mouvement déguisé par le président pour éradiquer les médias de l'opposition et l'examen minutieux des politiques du gouvernement", a déclaré Emma Sinclair-Webb, observatrice de la Turquie pour Human Rights Watch. "Cette décision déplorable, qui suit le blocage de deux stations de télévision d'opposition, est le dernier coup porté à la liberté d'expression en Turquie", a-t-elle ajouté. Le commissaire européen à l'élargissement et à la politique européenne de voisinage, l'Autrichien Johannes Hahn, a apporté son soutien à l'ONG. Sur le réseau social Twitter, il a rappelé que sa première rencontre à Ankara avait été avec leurs représentans, soulignant que "les droits fondamentaux restent l'agenda européen. "Ils ne sont pas négociables", a-t-il insisté. Plus tôt, Washington a dénoncé la décision et appelé la Turquie à respecter la liberté de la presse et les valeurs démocratiques. La mise sous tutelle du quotidien a généré de vives critiques. Vendredi soir, la police turque a investi les locaux du journal utilisant gaz lacrymogène et canon à eau pour disperser les centaines de personnes qui y étaient rassemblées. (Belga)

Nos partenaires