Environ 600 personnes ont marché à Bruxelles pour la fermeture des abattoirs

12/06/16 à 19:09 - Mise à jour à 19:09

Source: Belga

(Belga) Quelque 600 personnes ont participé, dimanche entre 14H00 et 18H00, à Bruxelles, à la 5e marche mondiale pour la fermeture des abattoirs. Il s'agit de la seconde édition belge.

Les participants se sont rassemblés à 14H00 devant la gare centrale. Ils ont sillonné le centre au rythme de slogans comme "Ni dans les frigos, ni sous les couteaux, justice pour les animaux". Place de la Monnaie, ils se sont couchés au sol au son de cris d'animaux. Ils sont ensuite retournés gare centrale, où un village associatif permettait de découvrir la cuisine végétale. Par cette marche, les organisateurs entendaient dénoncer les "conditions inhumaines" dans les élevages, les transports, les abattoirs et sur les bateaux de pêche et susciter "une prise de conscience collective qui mènera vers un monde où les êtres humains n'exploiteront plus les animaux et les traiteront comme des cohabitants de la planète". "Une fois informées, les personnes peuvent faire le choix de ne plus participer à ces violences", avance Michaël Goffaux, porte-parole de l'association Bite Back à l'initiative de l'événement. "Il y a aussi un manque d'éducation nutritionnelle. On sait aujourd'hui qu'on n'a pas besoin de manger de la viande pour avoir notre apport en protéines. Cette évolution doit nous amener, à travers notre bienveillance et notre altruisme, à ne plus exploiter les animaux". Selon Bite Back, le nombre d'animaux terrestres tués pour la consommation s'élève à plus de 63 milliards chaque année. Pour les poissons, les estimations montent à plus de 1.000 milliards pour la pêche et à plus de 80 milliards en élevage. (Belga)

Nos partenaires