Entrée de soldats dans un camp palestinien: Waze rejette toute responsabilité

01/03/16 à 15:12 - Mise à jour à 15:12

Source: Belga

(Belga) La compagnie Waze, détenue par le géant Google, a assuré mardi que l'application de navigation routière qu'elle a créée n'était pour rien dans le fait que des soldats israéliens étaient entrés par erreur dans un camp palestinien, provoquant des heurts sanglants.

Deux soldats se servant de Waze pour circuler en Cisjordanie occupée se sont retrouvés par erreur dans le camp de réfugiés palestiniens de Qalandya en Cisjordanie occupée dans la nuit de lundi à mardi, déclenchant des heurts qui ont fait un mort palestinien et une quinzaine de blessés. Waze a indiqué à l'AFP que les soldats avaient désactivé sur leurs portables un paramètre écartant les trajets dangereux ou passant par des secteurs interdits aux Israéliens. Ce paramètre est présent par défaut, ce qui signifie que les soldats l'ont délibérément désactivé, a dit un porte-parole de Waze. "De plus, le conducteur s'est écarté de la route suggérée (par l'application) et est entré en zone interdite", a-t-il ajouté. "Sur la route en question, des panneaux interdisent (aux Israéliens) l'accès aux territoires sous contrôle palestinien". "Chaque conducteur a la responsabilité de respecter les panneaux routiers et les lois locales; en l'occurrence, différents niveaux de prévention étaient en place", selon lui. Waze "continue de collaborer avec les autorités concernées pour diminuer le nombre d'incidents; malheureusement, on ne peut les empêcher tous et, au bout du compte, c'est au conducteur de faire preuve d'un certain degré de prudence". Waze, application de circulation routière pour smartphones et tablettes, a été développée initialement en Israël par une startup du même nom, et a été rachetée en 2013 par Google. (Belga)

Nos partenaires