Entrée d'une entreprise chinoise dans Eandis - Si le vote n'est pas ajourné, la ville de Gand se prononcera contre

28/09/16 à 01:27 - Mise à jour à 01:30

Source: Belga

(Belga) La ville de Gand va se prononcer contre l'entrée de la société chinoise State Grid dans le capital de l'intercommunale Eandis si le conseil d'administration de lundi n'est pas ajourné ou si ce point n'est pas retiré de l'ordre du jour. Le conseil communal a arrêté cette décision mardi soir.

Entrée d'une entreprise chinoise dans Eandis - Si le vote n'est pas ajourné, la ville de Gand se prononcera contre

Entrée d'une entreprise chinoise dans Eandis - Si le vote n'est pas ajourné, la ville de Gand se prononcera contre © BELGA

"Maintenant qu'il y a eu ce courrier de la Sûreté de l'Etat, nous avons des raisons de ne pas approuver" cette opération, a estimé le bourgmestre gantois Daniël Termont. Hormis Geert Vansnick (Open Vld) qui s'est abstenu, tous les conseillers de la majorité (sp.a, Groen, Open Vld) se sont prononcés contre la transaction. L'opposition (N-VA, CD&V, Vlaams Belang) s'est abstenue. Avec 8% des parts, la ville de Gand est le plus important actionnaire communal de Eandis. La ville des comtes de Flandre est la deuxième entité qui marque son opposition à l'entrée de l'entreprise chinoise dans le capital d'Eandis. Vendredi, la ville de Saint-Nicolas s'était déjà prononcée contre l'opération. Au total, une dizaine de communes refuseront d'approuver le deal. L'accord ne pourra être rejeté que si plus d'un quart des 229 villes et communes s'y opposent. (Belga)

Nos partenaires