Entre Wallons et Bruxellois, la rupture est bien consommée

10/08/17 à 14:16 - Mise à jour à 14:16
Du Le Vif/L'Express du 11/08/17

Des majorités différentes gouvernent les deux Régions depuis cet été. Attention, danger pour les francophones ? Au-delà des considérations politiciennes, un enjeu crucial. Et une division plus profonde qu'il n'y paraît.

Entre la Wallonie et Bruxelles, rien ne va plus. Même si les jeux ne sont pas encore faits. La mise en place de la majorité MR-CDH à Namur, cet été, a consacré une rupture inédite entre les trois entités francophones. En Région bruxelloise, DéFI refuse toujours de faire tomber la majorité avec le PS, en dépit de la pression du CDH. Et la coalition PS-CDH se maintient à la tête de la Fédération Wallonie-Bruxelles, même si ses jours semblent comptés. Dans un entretien au Vif/L'Express, Olivier Maingain, président de DéFI, se présente comme le " sauveur " de la solidarité francophone et pose ses conditions à une entrée dans la majorité. En attendant, tout est fracturé.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires