Enseignement : le MR s'interroge sur le seuil de réussite du CEB

21/01/13 à 18:07 - Mise à jour à 18:07

Source: Le Vif

Le MR a mis en question lundi le seuil des 50% des points suffisant pour décrocher le Certificat d'études de base (CEB, fin de primaire), à la lecture des piètres résultats d'élèves ayant passé l'épreuve externe en 2e secondaire.

Enseignement : le MR s'interroge sur le seuil de réussite du CEB

© JupiterImages

Le Soir a révélé lundi les résultats du CE1D, l'épreuve externe à laquelle les établissements peuvent soumettre leurs élèves de 2e secondaire en français et math. Plus d'un élève sur cinq (21,4%) ont raté les deux matières, et un sur deux au moins l'une d'entre elles.

La commission de pilotage de l'enseignement s'étonne dans Le Soir de la différence de réussite entre le CEB (Certificat d'études de base) de fin de primaire et le CE1D. Le premier est-il trop facile, le second trop difficile ? L'efficacité du 1er degré du secondaire est également mise en question. Le cabinet de la ministre de l'Enseignement évoque pour sa part une nécessaire phase de rôdage.

Le groupe MR au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, quant à lui, se dit consterné du taux d'échec, même si les mauvais résultats des études PISA des dernières années n'en font pas une surprise.

Sa cheffe de groupe Françoise Bertieaux accuse la ministre Simonet de "relativiser et minimiser au lieu d'agir en conséquence". "Levons aussi un tabou: avec un CEB dont la réussite est acquise à 50% (parfois après délibération), n'est-ce pas là un seuil insuffisant pour aborder le secondaire en sérénité", demande la députée d'opposition.

En savoir plus sur:

Nos partenaires