Enseignement de l'anglais en Flandre : les professeurs de français restent vigilants

27/07/11 à 10:12 - Mise à jour à 10:12

Source: Le Vif

Les professeurs de français dans l'enseignement flamand veilleront à ce que leur nombre d'heures de cours ne diminue pas, a réagi l'Association belge des professeurs de français à la proposition de Pascal Smet de donner le statut de deuxième langue à l'anglais.

Enseignement de l'anglais en Flandre : les professeurs de français restent vigilants

© Thinkstock

Il ressort de la "Taalnota" (Note linguistique) du ministre flamand de l'Enseignement Pascal Smet que l'anglais devra être considéré de la même manière que le français dans l'enseignement flamand. Les deux langues recevront dès lors chacune le statut de "deuxième langue". Cette proposition devrait être mise en place à partir de l'année scolaire 2013-2014.

"Le fait d'encourager le multilinguisme en améliorant la connaissance de l'anglais est une chose positive", selon les professeurs de français. "Mais le nombre d'heures de cours de français ne doit pour autant pas être diminué. Nous serons très vigilants sur cet aspect."

"Une bonne connaissance du français reste une nécessité absolue pour chaque Flamand qui cherche du travail", selon Raymond Gevaert, président de la Belgische Vereniging Leraren Frans (BVLF). "C'est ce qui ressort des chiffres des rapports de commerce et du tourisme."

La possibilité de donner des leçons dans une langue étrangère est également une bonne chose, estiment les professeurs de français, mais à la condition que cela ne soit pas uniquement le cas pour l'anglais.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires