Enregistrer les travailleurs pour lutter contre la fraude dans le secteur du nettoyage

29/11/16 à 16:39 - Mise à jour à 16:40

Source: Belga

(Belga) Un projet pilote d'enregistrement des travailleurs dans les grandes entreprises de nettoyage commencera l'année prochaine, a annoncé mardi le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale, Philippe De Backer, en compagnie des partenaires sociaux. Cette mesure fait partie d'un vaste plan comprenant 15 mesures visant à lutter contre la fraude dans le secteur.

Enregistrer les travailleurs pour lutter contre la fraude dans le secteur du nettoyage

Enregistrer les travailleurs pour lutter contre la fraude dans le secteur du nettoyage © BELGA

Quelque 43.000 personnes travaillent dans des entreprises de nettoyage en Belgique, mais celles-ci ne doivent pas s'enregistrer lorsqu'elles effectuent une tâche. A partir de l'année prochaine, un projet pilote, baptisé enregistrement-Flippo, verra le jour. Les entrées et les sorties du personnel de nettoyage y seront enregistrées. Une évaluation sera prévue à la moitié de l'année 2017 avant une mise en oeuvre définitive pour 2018. Les services de contrôle pourront de cette manière mieux détecter la fraude dans le secteur. M. De Backer espère ainsi en finir avec le travail au noir et le phénomène des travailleurs détachés. Le gouvernement estime qu'il existe un manque à gagner pour les entreprises honnêtes. Les syndicats parlent pour leur part d'un "grand pas en avant" et se disent heureux de la réussite du dialogue social sur ce sujet. Pour les employeurs, le nouveau système digitalisé leur permettra de se passer de la paperasse inutile. Le gouvernement supportera la moitié du coût du lancement du système d'enregistrement. (Belga)

Nos partenaires