Engie Electrabel demande une enquête supplémentaire sur le sabotage de Doel 4

24/12/16 à 11:57 - Mise à jour à 11:59

Source: Belga

(Belga) Engie Electrabel a demandé une enquête supplémentaire sur le sabotage de Doel 4. L'enquête judiciaire sur l'incident qui s'est produit en août 2014 arrive à sa fin, mais le coupable court toujours, selon des informations publiées sur le site de la VRT et confirmées par Engie Electrabel.

Début août 2014, une perte d'huile de la turbine à vapeur s'était produite dans la partie non-nucléaire de la centrale de Doel 4. En 37 minutes, 65.000 litres d'huile s'étaient ainsi écoulés, engendrant d'importants dégâts. La centrale est longtemps restée fermée pour subir des travaux de réparation. Les coûts se sont élevés jusqu'à plus de 100 millions d'euros. La piste du sabotage a été évoquée. L'enquête judiciaire qui touche à sa fin n'a cependant pas permis de retrouver le coupable. Engie Electrabel demande donc une enquête complémentaire afin de s'assurer que toutes les informations ont bien été vérifiées. "Nous avons déposé notre requête auprès du juge d'instruction de Bruxelles cette semaine afin d'ouvrir une enquête complémentaire", a indiqué la porte-parole du groupe, Anne-Sophie Hugé. (Belga)

Nos partenaires