Energie : "sécurité d'approvisionnement avant tout"

27/08/12 à 18:45 - Mise à jour à 18:45

Source: Le Vif

La fédération des consommateurs industriels d'électricité et de gaz naturel en Belgique (Febeliec) a résumé lundi ses priorités et positions relatives à la question de l'approvisionnement et au prix de l'électricité dans notre pays, alors que le Comité ministériel restreint s'est réuni, dans l'après-midi, pour faire le point sur les implications de la fermeture actuelle des centrales nucléaires Doel 3 et Tihange 2.

Energie : "sécurité d'approvisionnement avant tout"

© BELGA - JORGE DIRKX

Une des idées-clefs, pour la Febeliec, est la "sécurité d'approvisionnement avant tout". "S'il y a une chose qui est pire que de l'énergie chère, c'est de ne pas avoir d'énergie du tout, un manque de sécurité d'approvisionnement aurait des conséquences dramatiques pour préserver les activités industrielles actuelles et pour attirer des investissements industriels", juge la fédération des consommateurs industriels dans un communiqué.

Afin de garantir la sécurité d'approvisionnement, la Febeliec préconise "un climat d'investissement favorable (politique de permis, raccordements, capacité du réseau, stabilité)". Elle demande également aux autorités européennes de faire des choix "clairs et consistants à long terme concernant les choix de combustibles", en tenant compte de leur spécificité et prenant en considération les objectifs en matière de climat, fonctionnement du marché et sécurité d'approvisionnement.

La Febeliec estime en outre que la cogénération d'électricité et de vapeur, "une des technologies de production les plus économiques en matière d'énergie et d'environnement", doit être stimulée partout où cela s'avère possible.

Par contre, les "capacity payments" (rémunérations de la capacité de production) ne trouvent pas grâce aux yeux des consommateurs industriels car ils "perturbent le fonctionnement du marché et ne peuvent dès lors être introduits que si tous les autres remèdes échouent".

En matière de consommation, la Febeliec est d'avis que les consommateurs industriels peuvent contribuer à la stabilité du système électrique sur base volontaire et moyennant une compensation correcte mais qu'ils ne peuvent pas systématiquement "être (dé)connectés en fonction de la disponibilité de sources d'énergie intermittentes", ce qui "mènerait à une destruction de valeur économique et à une désindustrialisation progressive".

Enfin, la Febeliec estime que "des prix d'électricité en ligne avec ceux de nos pays voisins sont fondamentaux pour la compétitivité et donc pour la croissance et le développement de notre industrie.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires