Energie: les autorités ne contrôlent pas le respect des tarifs

16/02/16 à 07:16 - Mise à jour à 07:16

Source: Belga

(Belga) Aucun service public ne contrôle systématiquement le respect des tarifs proposés par les énergéticiens, rapporte Het Nieuwsblad mardi. Le week-end dernier, la société Lampiris avait reconnu avoir appliqué un tarif trop élevé pendant deux mois à une dizaine de milliers de nouveaux clients établis dans la province d'Anvers.

Lampiris a immédiatement reconnu son erreur et s'est engagée à rembourser les sommes indues d'ici la fin du mois. La faute a été repérée par un consommateur averti. Du côté des autorités et des services de régulation, personne n'est en charge de la supervision du respect des tarifs. "Nous allons discuter de la possibilité de mettre en place l'une ou l'autre forme de contrôle lors de notre prochaine réunion avec la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (CREG)", a indiqué l'Inspection économique au quotidien. La CREG appelle les clients à demeurer vigilants, mais concède que vérifier soi-même ses tarifs requiert beaucoup de temps et d'énergie. (Belga)

Nos partenaires