Emploi : le taux d'insertion des jeunes toujours plus faible

26/09/12 à 07:11 - Mise à jour à 07:11

Source: Le Vif

Selon un rapport du Forem, le taux d'insertion des jeunes diplômés, étudié sur une durée de six mois après leur inscription en tant que demandeurs d'emploi, ne cesse de baisser et est passé de 61% en 2007 à 56% l'an dernier, peut-on lire ce mercredi dans Le Soir. La durée moyenne d'occupation pour ces premiers jobs est de 100 jours, contre 106 jours auparavant. Après un an de recherche, trois jeunes sur dix sont toujours sans emploi.

Emploi : le taux d'insertion des jeunes toujours plus faible

© Belga

"En plus de la question de la non-qualification, l'importance du chômage des jeunes interroge quant à l'inadéquation des programmes d'études par rapport aux attentes du monde du travail", souligne le Forem.

Selon Jean-François Marchal, auteur du rapport, les profils les mieux et le plus rapidement insérés sont ceux qui répondent aux métiers en pénurie et ceux qui ont suivi des études organisant un contact concret avec le monde du travail. Or, près de la moitié des nouveaux inscrits au Forem disposent uniquement d'un diplôme de secondaire et proviennent essentiellement des filières générales.

L'étude montre par ailleurs que près d'un tiers des jeunes ayant trouvé du travail dans les six mois après leur inscription comme demandeurs d'emploi ont été engagés par le secteur intérimaire. Viennent ensuite, dans une moindre mesure, les secteurs de l'enseignement secondaire, l'administration, les activités hospitalières, le commerce, la restauration, la construction, l'électricité et la plomberie.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires