Els Ampe : " vous salissez la réputation des Flamands avec votre nationalisme "

12/07/10 à 09:49 - Mise à jour à 09:49

Source: Le Vif

Le président du parlement flamand, Jan Peumans (N-VA), chahuté par la chef de groupe Open Vld au parlement bruxellois, Els Ampe, lors de la fête de la Communauté flamande à l'Hôtel de ville de Bruxelles.

Els Ampe : " vous salissez la réputation des Flamands avec votre nationalisme "

© Belga

Ce dimanche 11 juillet, la Flandre célébrait la fête de la Communauté flamande en commémoration de la Bataille des Eperons d'or qui a eu lieu le 11 juillet 1302. Dans son discours, le président du parlement flamand, Jan Peumans (N-VA), a invité les francophones à collaborer à une réforme profonde de l'Etat. Selon lui, de plus en plus de voix s'élèvent d'ailleurs en Wallonie en faveur d'une telle réforme. M. Peumans a plaidé pour un "contrat de vie commune" entre les deux Communauté.

"La Flandre n'est pas l'ennemie des francophones", a-t-il assuré. "Nous devons conclure un contrat entre les deux grandes Communautés. Ce contrat de vie commune devra de façon très transparente établir les règles du jeu, avec les droits et les obligations de chacun", a-t-il ajouté.

Lorsque M. Peumans a émis quelques considérations sur l'identité flamande et l'idée de nation, la chef de groupe Open Vld au parlement bruxellois, Els Ampe a lancé depuis la salle: "Cela suffit: vous salissez la réputation des Flamands avec votre nationalisme".

"Ma réaction fut spontanée. Je n'étais pas au courant de son discours mais certains passages m'ont profondément choquée. Il a évoqué la Flandre comme un Etat-nation, c'est-à-dire indépendante. Or, comme une majorité de Flamands, je suis favorable à une plus grande autonomie mais opposée à l'indépendance de la Flandre. En plus, il a oublié Bruxelles pour ne parler que de la Flandre ou de la Wallonie, et la seule fois où il en a parlé, il en a fait une ville uniquement francophone", a-t-elle expliqué à l'Agence Belga.

Aux yeux de Mme Ampe, M. Peumans a abusé de sa fonction de président du parlement flamand pour véhiculer les idées de son parti alors qu'il est censé parler au nom d'une majorité de Flamands.

La N-VA exige des excuses de l'Open Vld Le chef de groupe de la N-VA au Parlement flamand, Kris Van Dijck, a exigé des excuses de l'Open Vld, après la sortie d'Els Ampe. "La manière dont elle a perturbé le discours manquait totalement de respect. Par le passé, quand Marleen Vanderpoorten de l'Open Vld était présidente du Parlement flamand, nous n'avons jamais dérangé son discours du 11 juillet, même si nous ne partagions pas toujours son approche", a dit M. Van Dijk.

Le discours de M. Peumans cadrait en outre parfaitement avec les cinq résolutions du parlement régional auxquelles a souscrit l'Open Vld, a-t-il ajouté. "Il n'y avait donc aucune raison de perturber le discours", selon lui.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires