Thierry Fiorilli
Thierry Fiorilli
Rédacteur en chef du Vif/L'Express
Opinion

26/05/18 à 10:00 - Mise à jour à 10:08
Du Le Vif/L'Express du 24/05/18

"Élire est-il désormais du domaine du capricieux ?"

"Trump devait exister. Tôt ou tard. Comme hologramme du populisme universel. Mais la question aujourd'hui est comment s'en débarrasser, et au plus vite. La compétence universelle a légiféré sur le droit d'intervenir partout pour sauver l'humanité des massacres, ne le peut-elle pas pour nous sauver tous ?" C'est le questionnement de Kamel Daoud, dans Le Point du 17 mai.

L'écrivain algérien y constate que " nous savons démettre un dictateur mais sommes impuissants face à un chef d'Etat élu qui menace le monde ". On peut contester son jugement sur le président des Etats-Unis ( "le Khadafi américain ") mais on peut difficilement ne pas épouser sa réflexion, surtout si on l'élargit à d'autres élus de démocraties occidentales, sans pour autant les comparer tous et forcément à des tyrans : " La réponse est facile quand un peuple est victime d'une dictature, mais que faire quand le peuple ou sa majorité en sont coupables ? Que faire lorsque le dictateur est désiré par la foule ? C'est le propre des cas Poutine, Erdogan et autres :...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires