Electricité gratuite : PS, MR et cdH fusillent le projet de Nollet

18/02/13 à 16:40 - Mise à jour à 16:40

Source: Le Vif

La tarification progressive de l'électricité telle qu'elle est préconisée par le ministre wallon de l'Energie, Jean-Marc Nollet (Ecolo), n'a pas suscité lundi l'adhésion -beaucoup s'en faut- des autres partis. En fin de matinée, le PS s'est dit "interpellé" par la proposition, jugeant la mesure "peu sociale", tandis que le cdH et le MR ont également fait part de leur opposition.

Electricité gratuite : PS, MR et cdH fusillent le projet de Nollet

© Belga

"Non à l'électricité plus chère pour les familles", s'est exclamé le cdH dans un communiqué. A ses yeux, le ministre écologiste "disjoncte" en promettant la gratuite des 500 premier KW/h mais en oubliant de dire que sa proposition fera gonfler la facture d'électricité des familles. "Le cdH y est radicalement opposé", précisent les centristes.

Selon eux, la réforme du système des prix de l'électricité doit suivre plusieurs balises, comme la composition des ménages (une famille de 2 ou 3 enfants ne peut être défavorisée par rapport à une personne seule) ou la situation de chaque logement.

Le cdH estime en revanche qu'il est "primordial et urgent" de revoir le mécanisme des certificats verts, régulièrement dénoncé dans le dossier du soutien au photovoltaïque.

Dans l'opposition, le MR demande que toute la lumière soit faite sur le dérapage du coût du photovoltaïque en Région wallonne. Une étude récente évoque une facture totale de 2,5 milliards d'euros sur les 15 prochaines années. Les Réformateurs réclament donc la création d'une Commission parlementaire spéciale qui analyserait la politique énergétique wallonne.

D'après le MR, la sortie de M. Nollet dans la presse du week-end à propos de la tarification de l'électricité n'est qu'un "écran de fumée". "Non seulement, la gratuité n'existe pas, mais surtout le MR refuse que le manque de diligence du gouvernement wallon provoque une augmentation des factures d'électricité des ménages et entreprises wallonnes au risque de limiter le pouvoir d'achat, handicaper lourdement les PME et ainsi freiner le développement économique nécessaire à notre Région", a-t-il dit.

En savoir plus sur:

Nos partenaires