Electricité : accord de principe au gouvernement wallon

19/03/13 à 06:32 - Mise à jour à 06:32

Source: Le Vif

Le gouvernement wallon est parvenu lundi à un accord de principe dans le dossier de l'électricité, en particulier la tarification progressive et la révision du mécanisme de soutien au photovoltaïque, a indiqué le cabinet du ministre de l'Energie Jean-Marc Nollet (Ecolo).

Electricité : accord de principe au gouvernement wallon

© Image Globe

Les ministres wallons se sont accordés sur un modèle qui doit encore faire l'objet de validation par les chiffres. Mercredi, une rencontre est prévue avec les gestionnaires de réseau et les fournisseurs. Jeudi, le gouvernement se penchera à nouveau sur le dossier et confrontera les chiffres obtenus entretemps avec les paramètres arrêtés ce lundi.

Un nouveau système de certificats verts Parmi les sujets épineux, figurait le photovoltaïque dont le mécanisme de soutien, mis sur pied sous la précédente législature, associé à une montée en puissance des installations et à une diminution de leur coût a fait exploser la facture. Selon la Commission wallonne pour l'Energie (Cwape), celle-ci atteindra 2,5 milliards d'euros dans les 15 prochaines années.

Le prix du certificat vert, utilisé pour soutenir le photovoltaïque, est appelé à diminuer pour les personnes qui se trouvent dans le régime actuel. Un nouveau système sera mis sur pied pour les futurs entrants, qui ne recourra plus au certificat vert. Il sera baptisé "Qualiwatt" et misera davantage sur la qualité des installations. A bonne source, on a également évoqué une participation des détenteurs d'installations photovoltaïques au coût du réseau électrique: l'électricité qu'ils produisent et vendent doit être envoyée sur le réseau et l'entretien de celui-ci a un coût.

Une tarification progressive

Un accord est également intervenu sur une tarification progressive de l'électricité moyennant des aménagements pour les clients protégés, les familles nombreuses ou encore les indépendants. "Oui, il y a un accord sur les principes mais il reste un travail important de validation par les chiffres et de concertation avec le secteur", a expliqué pour sa part le vice-président cdH du gouvernement wallon, André Antoine, ministre de l'Energie sous la législature précédente.

En savoir plus sur:

Nos partenaires