Electrawinds électrise le parlement flamand

04/12/13 à 19:51 - Mise à jour à 19:51

Source: Le Vif

La ministre flamande en charge des investissements publics, Ingrid Lieten (sp.a), s'est trouvée mercredi prise sous le feu nourri de questions et de critiques à propos d'Electrawinds. L'entreprise active dans le secteur des énergies renouvelables, qui connaît d'importantes difficultés financières, a reçu un soutien de divers outils publics, dont celui de la Société de participation de Flandre (Participatiemaatschappij Vlaanderen - PMV).

Electrawinds électrise le parlement flamand

© Image Globe

"Comment se fait-il qu'une entreprise reçoive 100 millions d'euros de moyens publics? Et comment était organisé le contrôle sur l'affectation de ces moyens?" a demandé le député écologiste Björn Rzöska. "Comment se fait-il que la Flandre ait tant investi et ait eu si peu à dire au sein d'Electrawinds?" a renchéri Bart Tommelein (Open Vld). La LDD a dénoncé une "sursubsidiation" de l'entreprise.

Les Verts ont réclamé l'organisation d'auditions tandis que le Vlaams Belang a exigé la mise sur pied d'une Commission d'enquête parlementaire.

PMV a s'est prononcée en toute autonomie sur les dossiers d'investissement dans Electrawinds, a expliqué Mme Lieten avant de préciser qu'elle n'était donc pas intervenue.

Au centre de la controverse politique, se trouve Johan Vande Lanotte, vice-premier ministre sp.a et homme fort d'Ostende, siège d'Electrawinds. Mardi, invité dans l'émission "Ter Zake", celui qui a présidé la société de 2007 à 2010, a dénoncé les "insinuations" qui le visaient et annoncé qu'il était prêt à porter l'affaire en justice si ces insinuations se poursuivaient.

Nos partenaires