Elections: voici tous les résultats avec les votes de préférence

27/05/14 à 21:39 - Mise à jour à 21:39

Source: Le Vif

Plus de 50 heures après la fin du scrutin, le SPF Intérieur a publié les résultats des élections que voici en intégralité.

Elections: voici tous les résultats avec les votes de préférence

© Belga

Plus de cinquante heures après l'issue du scrutin, le SPF Intérieur est venu, mardi en fin de journée, à bout du bug informatique à l'origine de l'absence persistante d'une série de résultats électoraux essentiellement en termes de voix de préférence, à Bruxelles, mais aussi de répartition de sièges à Liège et dans certains cantons en Wallonie et en Communauté germanophone. Les chiffres manquants ont été diffusés sur le site du SPF Intérieur.

Au même moment, le SPF s'est expliqué au cours d'une conférence de presse sur l'origine de cette défaillance.

Bruxelles

A Bruxelles, c'est le chef de file des FDF Didier Gosuin qui l'a emporté largement au hit parade du scrutin régional devant la tête de liste MR Vincent De Wolf, Joëlle Milquet (cdh) et l'ex-ministre président Charles Picqué qui a devancé de peu celui qui lui avait succédé à la tête du gouvernement bruxellois, Rudi Vervoort, et qui était tête de liste PS.

1. Didier Gosuin (FDF) 22.906 (4,95%)
2. Vincent De Wolf (MR) 19.919 (4,30%)
3. Joëlle Milquet (cdH) 19.416 (4,20%)
4. Charles Picqué (PS) 16.859 (3,64%)
5. Rudi Vervoort (PS) 16.742 (3,62%)
6. Fadila Laanan (PS) 11.705 (2,53%)
7. Bernard Clerfayt (FDF) 9.011 (1,95%)
8. Rachid Madrane (PS) 7.775 (1,68%)
9. Guy Vanhengel (OpenVLD) 7.375 (1,59%)
10. Françoise Bertieaux (MR) 7.324 (1,58%)

Voici la liste des 89 candidats élus à l'occasion du scrutin régional bruxellois du 25 mai dernier (par l'ordre électif):

Groupe linguistique francophone:

MR (18): Vincent De Wolf, Françoise Bertieaux, Jacques Brotchi, Alain Destexhe, Corinne De Permentier, Armand De Decker, Abdallah Kanfaoui, Gaëtan Van Goidsenhoven, Dominique Defourny, Alain Courtois, Marion Lemesre, Jacqueline Rousseaux, Boris Dillies, Zahoor Manzoor, Olivier De Clippele, Willem Draps, Viviane Teitelbaum, Anne d'Ursel
FDF (12): Didier Gosuin, Bernard Clerfayt, Caroline Persoons, Joëlle Maison, Michel Colson, Cécile Jodogne, Emmanuel De Bock, Martine Payfa, Eric Bott, Fabian Maingain, Serge De Patoul, Barbara d'Ursel-de Lobkowicz
Ecolo (8): Zoé Genot, Christos Doulkeridis, Arnaud Pinxteren, Barbara Trachte, Alain Maron, Isabelle Durant, Céline Delforge, Evelyne Huytebroeck
PS (21): Charles Picqué, Rudi Vervoort, Fadila Laanan, Rachid Madrane, Catherine Moureaux, Caroline Désir, Philippe Close, Jamal Ikazban, Isabelle Emery, Nadia El Yousfi, Jean-Marc Ghyssels, Véronique Jamoulle, Béa Diallo, Emin Ozkara, Simone Susskind, Hasan Koyuncu, Mohamed Azzouzi, Sevket Temiz, Mohamed Ouriaghli, Ahmed El Ktibi, Amet Gjanaj
cdH (9): Joëlle Milquet, Benoît Cerexhe, Julie De Groote, Ahmed El Khannouss, Bertin Mampaka Mankamba, Mahinur Ozdemir, Pierre Kompany, André Du Bus, Hamza Fassi-Fihri
PTB+PVDA-GO (4): Michaël Verbauwhede, Mathilde El Bakri, Youssef Handichi, Claire Geraets

Groupe linguistique néerlandais:

Groen: Bruno De Lille, Annemie Maes, Arnaud Verstraete
Vlaams Belang: Dominiek Lootens-Stael
Open VLD: Guy Vanhengel, Els Ampe, Carle Dejonghe, Stefan Cornelis
sp.a: Fouad Ahidar, Pascal Smet, Elke Roex
N-VA: Johan Van Den Driescche, Liesbet Dhaene, Cieltje Van Achter
CD&V: Brigitte Grouwels, Paul Delva

Wallonie

Le Parti socialiste a passé de justesse les 30% de voix au parlement wallon (30,90%, en recul de 1,87), tandis que le MR enregistrait un taux record à 26,68% (+3,28), selon les résultats complets du dépouillement du scrutin de dimanche diffusés mardi peu après 18 heures, après un long retard dû à un bug informatique.

Ecolo a subi un lourd recul (-9,92), descendant ainsi sous les 10%, à 8,62%. Il laisse sa 3e place au cdH qui, avec 15,17%, se tasse légèrement (-0,98).

La répartition en sièges reste inchangée par rapport à celle diffusée lundi matin: le PS malgré son tassement gagne un siège et passe à 30 strapontins, le MR progresse de 6 sièges pour en décrocher 25, le cdH stabilise à 13 sièges, Ecolo chute à 4 sièges (-10).

Deux partis font leur entrée au parlement wallon: le PTB-GO (5,76%) avec deux sièges et le Parti populaire (4,86%) avec un strapontin.

Le FDF, dont c'était la première participation au scrutin régional wallon, ne dépasse pas 2,53%. Autres petits partis, La Droite obtient 1,39% et Debout Les Belges ne passe pas le pour-cent (0,81%).

Les tops 10 des scores inviduels des élections pour le parlement régional wallon du 25 mai 2014:

Hit parade en fonction du taux de pénétration (pourcentage d'électeurs de la circonscription ayant voté pour ce candidat):

1. Paul Magnette (PS) 22,12% (49.978 voix)
2. Paul Furlan (PS) 18,34% (16.451)
3. Rudy Demotte (PS) 14,96% (25.730)
4. Dimitri Fourny (cdH) 14,30% (9.958)
5. Nicolas Martin (PS) 13,75% (19.302)
6. Josy Arens (cdH) 13,75% (13.101)
7. François Bellot (MR) 13,37% (14.617)
8. Willy Borsus (MR) 13,02% (12.397)
9. Hervé Jamar (MR) 12,75% (15.221)
10. Pierre-Yves Jeholet (MR) 11,83% (18.403)

Hit parade au nombre de voix de préférence (nombre d'électeurs de la circonscription ayant voté pour ce candidat):

1. Paul Magnette (PS) 49.978 (22,12%)
2. Jean-Claude Marcourt (PS) 38.460 (11,23%)
3. Christine Defraigne (MR) 27.842 (8,13%)
3. Rudy Demotte (PS) 25.730 (14,96%)
5. Maxime Prévôt (cdH) 21.912 (11,61%)
6. Valérie De Bue (MR) 19.627 (8,37%)
7. Jean-Luc Crucke (MR) 19.531 (11,35%)
5. Nicolas Martin (PS) 19.302 (13,75%)
9. Florence Reuter (MR) 19.217 (8,18%)
10. Pierre-Yves Jeholet (MR) 18.403 (11,83%)

Elio Di Rupo, francophone le plus populaire avec 181.964 voix

Le Premier ministre sortant Elio Di Rupo (PS) est l'élu francophone le plus populaire à la Chambre avec 181.964 voix et un taux de pénétration de 24,64%. Sur l'ensemble de l'assemblée, il est dépassé par le président de la N-VA Bart De Wever dont le taux de pénétration est de 27,56%. Ce dernier a obtenu 314.650 voix.

Si on compare les taux de pénétration, qui permettent de mesurer la popularité d'un élu en tenant compte du nombre d'électeurs dans sa circonscription, Elio Di Rupo devance, du côté francophone, le président du cdH Benoît Lutgen (21,41% et 36.340 voix), son homologue du MR Charles Michel (14,22% et 34.101 voix), le chef de file réformateur bruxellois Didier Reynders (10,65% et 54.475 voix), la tête de liste réformatrice liégeoise Daniel Bacquelaine (7,38% et 46.230 voix) et le chef de file socialiste liégeois Willy Demeyer (7,28% et 45.590 voix).

Chambre

La publication des résultats définitifs officieux n'apporte pas de changement à la Chambre

La N-VA arrive en tête à la Chambre avec 33 sièges (+6) devançant de dix sièges le PS (23, -3) selon les résultats complets officieux publiés mardi soir par le SPF Intérieur sur son site internet. Le MR décroche 20 sièges. Il progresse de 2 sièges selon les résultats publiés (3 sièges si on compare au MR sans le FDF lors de la législature précédente).

Le PS perd 2 sièges à Liège. Le député sortant Christophe Lacroix ne siégera plus dans l'hémicycle. Les socialistes perdent également 2 sièges dans le Hainaut, circonscription dans laquelle il y avait un siège en moins à répartir. La députée sortante Laurence Meire n'a pas été élue. En revanche, le PS gagne un élu à Bruxelles. Nouvelle venue, Nawal Ben Hamou siégera dans l'assemblée.

Le MR gagne notamment un siège à Liège où il devient aussi important que le PS. Il en gagne également un dans le Hainaut. Le bourgmestre du Roeulx Benoît Friart fera son apparition à la Chambre. Les réformateurs gagnent également un siège dans leur fief du Brabant wallon. Il sera pour le bourgmestre de Villers-la-ville Emmanuel Burton.

De son côté, le cdH conserve ses 9 sièges malgré une baisse sensible de 0,54%. Il n'y a aucun glissement entre circonscriptions.

Ecolo perd deux sièges pour n'en garder que six. Juliette Boulet perd le sien dans le Hainaut. Les Verts perdent également un siège à Liège.

Le FDF qui se présentait seul après s'être séparé du MR décroche deux sièges à Bruxelles. Le PTB-GO entre à la Chambre avec deux élus, à Liège et dans le Hainaut. Le parti populaire décroche un siège à Liège.

La famille socialiste est la plus importante (36 sièges) devançant de deux élus la famille libérale (34) et de neuf élus la famille sociale-chrétienne (27).

Répartition des sièges à la Chambre: N-VA (33, +6), PS (23, -3), MR (20, +2), CD&V (18, +1), Open Vld (14, +1), sp.a (13, -), cdH (9, -), Groen (6, +1), Ecolo (6, -2), Vlaams Belang (3, -9), PTB-GO! (2), FDF (2) et Parti Populaire (1).

Europe

Guy Verhofstadt champion des voix de préférence, Louis Michel premier côté francophone.

L'ancien Premier ministre belge et candidat des libéraux européens à la présidence de la Commission, Guy Verhofstadt, est le champion toutes catégories des voix de préférence aux élections européennes de dimanche: il a obtenu 531.030 voix, selon les chiffres définitifs publiés mardi par le SPF Intérieur. l'ancien ministre des Affaires étrangères et commissaire européen, Louis Michel, troisième score belge, est le premier francophone, avec 264.550 voix.

La tête de liste CD&V, Marianne Thyssen, se place en deuxième position, avec 340.026 voix de préférence. Le premier candidat de la N-VA, Johan Van Overtveldt, est quatrième (247.444 voix), tandis que Marie Arena, tête de liste PS, complète le top 5 (186.103 voix).

Les autres eurodéputés francophones sortants sont neuvième (Frédérique Ries, MR, 146.076 voix), quinzième (Marc Tarabella, PS, 85.828 voix), et vingt-troisième (Philippe Lamberts, tête de liste Ecolo, 59.674 voix).

Celui-ci est dépassé par la tête de liste du Parti populaire, l'ancien Monsieur Météo de RTL-TVI, Luc Trullemans, qui obtient 79.586 voix de préférence, et par la tête de liste cdH, l'ancien patron de la CSC, Claude Rolin, qui obtient 75.521 voix. Luc Trullemans n'a cependant pas réussi à décrocher un siège d'eurodéputé.

Ecolo, en forte baisse, n'a pas préservé son second siège, qui est repassé au MR. C'est Gérard Deprez, 55.270 voix de préférence, qui l'occupera.

Communauté germanophone

Oliver Paasch, le ministre germanophone de l'enseignement sortant devient champion des voix de préférence avec 4771 voix récoltées. Le ministre ProGD brigue ouvertement le poste de ministre-président.

"J'ai récolté le plus de voix de préférence (4471). C'est le signe que la population reconnaît le travail réalisé par le parti mais c'est aussi une marque de confiance pour la prochaine législature", a indiqué mardi Oliver Paasch qui reconnaît vouloir succéder à Karl-Heinz Lambert à la tête du gouvernement germanophone.

Alors que les résultats du scrutin sont encore officieux, le ministre sortant indique avoir déjà pris part à des négociations. "Des discussions ont déjà débuté avec la coalition actuelle (ProDG, PFF, SP) mais aussi avec le CSP", a-t-il expliqué.

Selon les résultats publiés par le ministère de l'Intérieur, le parti ProDG progresse de 2 sièges pour atteindre le nombre de 6. Le SP, le parti de Karl-Heinz Lambertz, en obtient 4 soit un de moins. Le CSP, le PFF et Vivant restent pour leur part stable avec respectivement 7, 4 et 2 sièges. Les écologistes perdent un de leurs trois sièges.

Les bureaux de vote principaux de Schaerbeek et d'Eupen n'ont pas pu valider les résultats

Les résultats électoraux manquants diffusés mardi depuis 18h15 par le SPF Intérieur n'ont en tout cas pas été validés par les bureaux principaux de Schaerbeek et d'Eupen, si l'on, en croit d'une part le bourgmestre de Schaerbeek, Bernard Clerfayt, s'adressant à l'agence Belga, et le président du bureau principal du canton d'Eupen, Rolf Lennertz.

"Il s'agit de résultats qui ne sont pas officiels puisqu'ils n'ont pas été validés par le bureau d'Eupen", a dit M. Lennertz.

M. Clerfayt a quant à lui fait part de sa "grande inquiétude" car selon lui, "la procédure a été dévoyée, la présidente du bureau principal de Schaerbeek n'ayant "pas reçu les éléments qui permettaient de procéder au dépouillement".

Selon lui, pour le moment, rien ne permet de contrôler les éléments d'information que le ministère de l'Intérieur a cru bon de devoir communiquer.

En savoir plus sur:

Nos partenaires