Elections législatives en Allemagne: il y a de "nombreuses divergences" à surmonter avant un accord gouvernemental, dit Merkel

02/02/18 à 15:20 - Mise à jour à 15:22

Source: Belga

(Belga) Angela Merkel a tempéré vendredi les chances d'un accord rapide avec les sociaux-démocrates sur la formation d'un gouvernement en Allemagne, estimant qu'il y avait encore "de nombreux points de divergence sérieux".

"Il y a encore toute une série de points de divergences sérieux", a déclaré la chancelière conservatrice à l'entame de la dernière ligne droite des tractations censées s'achever dimanche soir ou au plus tard en début de semaine prochaine, et sortir le pays d'un long imbroglio post-électoral. "Nous avons encore beaucoup de travail devant nous", a-t-elle dit à la presse. "J'espère que nous allons réussir mais les problèmes ne sont pas encore résolus", a encore dit la chancelière. Le président des sociaux-démocrates du SPD, Martin Schulz, a lui aussi jugé qu'il y avait "encore beaucoup de choses à négocier pour parvenir à un accord". Les discussions butent encore sur deux points principaux: le marché du travail et la santé. Très divisés sur l'opportunité même de servir à nouveau d'appoint aux conservateurs pour former une coalition majoritaire au Parlement, les sociaux-démocrates exigent pour prix d'une alliance moins de flexibilité sur le marché du travail et une réduction des inégalités entre milieux modestes et aisés dans la santé. Concrètement, ils demandent que le recours aux contrats à durée déterminée (CDD) soit restreint et un rapprochement des régimes d'assurance maladie public et privé, dont la distinction alimente à leurs yeux "une médecine à deux vitesses". Les conservateurs refusent jusqu'ici de céder sur les deux points. La chancelière et M. Schulz cherchent aussi sans doute par leurs propos à dramatiser les divergences pour des considérations tactiques. Le SPD doit à tout prix montrer à sa base qu'il vend chèrement sa participation à une coalition, sous peine de voir les militants au final rejeter un accord. Ces derniers auront le dernier mot. L'allié conservateur bavarois d'Angela Merkel, Horst Seehofer, s'est montré au contraire très optimiste vendredi. "Je suis persuadé que nous allons y arriver dans les prochains jours", a-t-il dit, "même s'il y a encore beaucoup à faire". Il a même dit escompter un compromis dimanche soir. (Belga)

Nos partenaires