Élections générales au Kenya - Allégations de raid policier dans les bureaux de l'opposition

05/08/17 à 01:07 - Mise à jour à 01:08

Source: Belga

(Belga) L'opposition kényane fait état de raid de la police quatre jours avant les élections générales, mais le gouvernement réfute évoquant des "fake news, fausses nouvelles, rapporte l'agence de presse Reuter.

Dennis Onyango, porte-parole du candidat de l'opposition Raila Odinga, a affirmé que la police avait mené des raids dans les bureaux de la coalition d'opposition vendredi. Il a donné des précisions par téléphone et email à Reuters sur les vêtements et armes des policiers impliqués dans le raid, qui ont forcé les employés à rester dans le bâtiment durant des heures. Le gouvernement a rapidement réfuté l'allégation. "Ce sont de fausses informations et c'est grossièrement irresponsable", a réagi Dennis Itumbi, porte-parole de l'Etat. Des gardiens postés devant le bâtiment de l'alliance à Nairobi ont aussi indiqué à Reuters qu'il n'y avait pas eu de raid, et des gardes postés dans un bâtiment opposé ont confirmé ne pas avoir observé de signes de raid. Les médias kényans qui avaient initialement rapporté le raid, ont retiré les informations de leurs sites internet par la suite. La police n'était pas joignable pour commenter, et le téléphone portable du porte-parole de l'opposition était éteint par la suite. Les Kényans sont invités à se rendre aux urnes pour des élections générales le 8 aout afin de désigner leurs président, gouverneurs, députés, sénateurs, élus locaux et représentantes des femmes à l'assemblée. Les deux principaux candidats à la présidentielle kényane sont le sortant Uhuru Kenyatta et le chef de file de l'opposition Raila Odinga. Certains habitants de Nairobi ont déjà quitté la ville dans la crainte d'une répétition de la violence du scrutin de 2007. Fin juillet, la commission électorale a confirmé le meurtre d'un responsable chargé de superviser son système informatique d'identification des électeurs et de comptage des voix, alors que l'opposition met en garde contre les fraudes. (Belga)

Nos partenaires