Elections en RD Congo: la pression de l'ONU "frise l'irresponsabilité", selon Kinshasa

08/04/16 à 14:12 - Mise à jour à 14:12

Source: Belga

(Belga) La pression des Nations unies et de l'opposition congolaise en faveur de la tenue de l'élection présidentielle dans les délais constitutionnels "frise l'irresponsabilité", a estimé vendredi le ministre congolais des Affaires étrangères Raymond Tshibanda.

"On peut débattre des délais constitutionnels six mois, un an, dix ans avant les élections, il n'y a pas de problème, mais continuer à en appeler à cela à six mois, à sept mois (de l'échéance) alors que vous savez qu'objectivement il devient difficile de les faire dans ce délai, je pense que cela frise l'irresponsabilité", a affirmé le ministre à la presse. "J'ai eu à le relever devant les membres du Conseil" de sécurité de l'ONU, a-t-il ajouté. Dans sa résolution 2277 adoptée le 30 mars, le Conseil de sécurité de l'ONU a renouvelé pour un an le mandat de la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco). Dans ce texte, le Conseil rappelle la "nécessité" de préparer la tenue au Congo "d'élections pacifiques, crédibles, ouvertes à tous, transparentes, dans le respect des délais prévus, et notamment des élections présidentielle et législatives d'ici novembre 2016, conformément à la Constitution et dans le respect de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance". (Belga)

Nos partenaires