Elections communales : "une liste commune FDF-MR reviendrait à tromper l'électeur"

02/11/11 à 18:29 - Mise à jour à 18:29

Source: Le Vif

"Figurer sur une liste MR reviendrait à tromper les électeurs quant à la défense des droits des Francophones", a affirmé le FDF à propos de la polémique autour de l'échevine d'Ixelles Delphine Bourgeois, menacée d'exclusion du parti amarante.

Elections communales : "une liste commune FDF-MR reviendrait à tromper l'électeur"

© Image Globe

Les FDF doivent se présenter sous leur sigle et "en toute autonomie" aux prochaines élections communales à Ixelles, ont souligné Antoinette Spaak, ministre d'État et ancienne conseillère communale d'Ixelles, ainsi qu'Alain Back, président de la section des FDF d'Ixelles, dans un communiqué.

"C'est une question de cohérence et de crédibilité envers les électeurs", ajoutent-ils, assurant que cette position est prise en accord avec les instances dirigeantes et locales du parti.

Delphine Bourgeois a annoncé lundi avoir été exclue du FDF après avoir communiqué samedi sa volonté de présenter à Ixelles une liste commune avec les libéraux.

Au FDF, l'attitude de Mme Bourgeois est jugée contradictoire avec le départ du FDF du Mouvement réformateur (MR) en septembre dernier, consécutif à l'accord institutionnel de scission de la circonscription électorale de Bruxelles-Hal-Vilvorde, auquel le MR a souscrit. "Les élections communales permettront aux FDF de rappeler les enjeux liés à l'avenir de Bruxelles et de sa périphérie et de condamner les partis qui ont accepté les accords institutionnels, lourds de menaces pour les intérêts des Bruxellois", soulignent Mme Spaak et M. Back. Cette prise de position concernant Ixelles ne doit toutefois "pas nécessairement" être extrapolée aux autres communes bruxelloises, a précisé le FDF.

"Il s'agit d'une situation tout-à-fait ixelloise; pour les autres communes (bruxelloises), les situations locales restent différentes", commentait-on au siège du parti, précisant qu'il n'y aurait peut-être pas, au final, d'énormes différences.

Le bourgmestre de Schaerbeek, le FDF Bernard Clerfayt, n'a pour sa part pas exclu la possibilité d'"alliances" en vue du scrutin d'octobre 2012. "Il faut choisir quelle est la meilleure voie pour affirmer nos valeurs, nos idées et nos candidats dans toutes les communes, en fonction des circonstances locales", a-t-il indiqué mercredi matin sur les ondes de Twizz radio.

La composition des listes que présentera le FDF dans les communes bruxelloises, mais aussi en périphérie flamande de Bruxelles - où le parti amarante devra décider de son avenir sur les listes d'Union des francophones (UF) -, ainsi qu'en Wallonie - où il va se présenter pour la première fois - devra être réglée pour le 27 novembre, date d'un congrès FDF sur les élections communales, programmé à Namur.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires