Elections 2014: le MR veut "une majorité sans la N-VA"

29/04/14 à 07:09 - Mise à jour à 07:09

Source: Le Vif

Le vice-Premier libéral, Didier Reynders, refuse toute alliance avec les nationalistes flamands, au fédéral comme à Bruxelles, a-t-il déclaré dans Le Soir ce mardi. Le président du MR, Charles Michel, a quant à lui tenu un discours similaire dans De Standaard.

Elections 2014: le MR veut "une majorité sans la N-VA"

© Belga

M. Reynders s'affirme très clairement favorable à "une majorité sans la N-VA. Il n'est pas question de prendre dans la coalition un parti qui a un projet totalement destructeur pour la Région bruxelloise. Et pour moi, c'est la même démarche au fédéral: la N-VA a aussi un côté destructeur pour l'avenir de l'Etat. Si on est autour de la table, nous demanderons de privilégier une majorité sans la N-VA. Cela nécessite que l'un ou l'autre parti change d'attitude entre la campagne et le lendemain du scrutin."

Le ténor libéral vise clairement le PS: "Pendant cette campagne, la meilleure agence de communication de la N-VA, c'est le Boulevard de l'Empereur! Et les seuls débats que le PS organise, c'est contre la N-VA."

Dans De Standaard, le président du MR, Charles Michel, affirme également que si son parti à l'initiative, la N-VA ne fera pas partie du gouvernement, tant au niveau fédéral qu'à Bruxelles.

M. Michel ajoute qu'il a énormément de respect pour le choix des électeurs flamands et qu'il tient uniquement à fournir de la clarté sur la position de son parti.

Jusqu'ici, seul le FDF avait mis une exclusive contre le parti de Bart De Wever.

Nos partenaires